Lili à Lyon (Quartier Saint Georges)

Publié le par lili en escales

Lili à Lyon

Visite guidée du quartier Saint Georges

 

On ne connait jamais assez bien la ville où l'on vit. C'est donc pour remédier à cela que nous avons décidé de participer à une visite guidée (15€/personne) du plus vieux quartier de Lyon : Saint Georges link. Pendant presque 3 heures on suit Philippe (conteur de rue) à travers les ruelles, à la rencontre d'un passé riche en anecdotes et découvertes...

Suivez le guide!

 Lyon-Plan-de-ville-historique

(plan de Lyon)

Ce matin là, il ne faisait pas un temps à dépailler les cardons (mettre les jambes à l'air), comme ils disent ici Mais c'est avec délectation que nous nous sommes lantibardanés (promenés). Comme vous venez de le voir, il existe un parler lyonnais encore bien présent dans la bouche des habitants de la ville. C'est un dialecte très imagé, fortement influencé par le franco-provençal. Certains mots ou expressions sont rentrés dans le langage usuel comme les bugnes (beignets), boire un canon (boire un verre), un gone (un enfant).... D'autres vous demandent beaucoup plus d'imagination : débarouler (dégringoler), un bistanclaque (un métier à tisser), un baraban (un pissenlit)....

Nous commençons la visite par la Cathédrale Saint Jean, appelée aussi Primatiale.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 002

(Primatiale Saint Jean)

Elle fut construite entre 1180 et 1480 soit 300 ans de travaux et mélange ainsi 2 styles architecturaux : le roman et le gothique.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 035

  (portail principal et ses statues décapitées)

Au XVIème siècle, le Baron des Adrets, calviniste, détruisit toutes les statues des saints situés dans les niches de la façade et décapita tous les anges des 3 portails.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 029

Cependant de magnifiques médaillons (plus de 300) ornent toujours sa façade.

Ils se lisent de droite à gauche et racontent différents épisodes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Ils représentent aussi des scènes de vie (vendanges, tissage...), les signes du zodiaque, les 12 mois de l'année....

A l'intérieur, la chronologie de la construction saute aux yeux : l'abside et le choeur (XIIème siècle) sont romans avec des arcs en plein cintre. En s'avançant vers la façade, le style devient gothique avec des arcs en ogive. On arrive même à un style gothique flamboyant sur les dernières ouvertures (ogives lourdement ornées de flammes). 1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 048

(intérieur de la Cathédrale)

Philippe nous fait découvrir une curiosité de la Cathédrale : certains poteaux sonnent creux mais ce n'est pas parce qu'ils sont creux justement..... mais parce qu'ils sont disposés d'une manière telle que lorsqu'on les cogne ils entrent en résonnance. Magique !

Une autre chose incroyable dans la Cathédrale : l'horloge astronomique. Originellement du XIVe siècle, elle fut remaniée plusieurs fois mais fonctionne toujours.

Elle indique : la date, les positions de la Lune, du Soleil et de la Terre, ainsi que le lever des étoiles au-dessus de Lyon. La date donnée sera exacte jusqu'en 2019. Tic Tac.....

Petite bizarrerie : c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 050

(un des cadrans de l'horloge astronomique)

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 055

(nous sommes le 12 janvier)

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 054

(calendrier des fêtes religieuses pour l'année 2013)

En parlant de dates :

* Le Pape Jean XXII est couronné dans la cathédrale en 1316

* le 13 décembre 1600, elle abrite le mariage d'Henri IV et de Marie de Medicis.

* elle est classée monument historique depuis 1862

En ressortant de la Cathédrale par le côté droit, regardez bien au sol, vous y verrez de drôles de marques dans le marbre. Ce sont les gabarits des différents éléments de la Cathédrale. Les tailleurs de pierre se référaient à ces dessins pour façonner leur ouvrage. En levant un peu les yeux sur les pierres des murs et piliers vous pourrez observer des initiales gravées dans la pierre. Les tailleurs de pierre marquaient ainsi leur travail afin de pouvoir toucher leur salaire. Ils étaient payés à la tâche et c'était donc ainsi plus facile de compter les pierres de chacun.

En sortant de la Cathédrale, on est observé par la Basilique de Fourvière mais sa visite et son histoire seront pour une autre fois

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 012

(Basilique de Fourvière vue depuis la Cathédrale Saint Jean)

La visite se poursuit par la Rue Tramassac. En marchant, on apprend que le quartier du Vieux Lyon était voué à disparaitre. En effet, dans les années 1960, le maire Louis Pradel projetait de raser une partie du quartier, alors jugé insalubre, pour y construire une voie express. Mais face à la forte mobilisation de la population et à la création du premier "secteur sauvegardé français" par André Malraux en 1962 à Lyon, Louis Pradel renonce à ses projets. Ouf !

Au bout de la rue, on tombe sur la ficelle, surnom lyonnais donné aux funiculaires à Lyon.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 062

(la Ficelle F2 : Saint Jean - Fourvière)

Aujourd'hui, sur les 5 funiculaires Lyonnais initiaux, seuls les deux funiculaires au départ de Saint-Jean sont encore en exploitation. Le funiculaire Croix-Paquet - Croix-Rousse a été transformé en chemin de fer à crémaillère et prolongé pour devenir la 3ème ligne du métro de Lyon (ligne C). La ligne Rue Terme - Croix-Rousse est devenue un tunnel routier alors que la "ficelle des morts" Saint-Paul - Fourvière a été réhabilité en promenade piétonnière.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 074Quelques mètres plus loin, nous arrivons aux soieries de Saint Georges link . Dans cette boutique, on peut découvrir un atelier de tissage à bras du XIXème siècle encore en activité.

Pour la petite histoire, en 1536, en vertu d'un privilège accordé par François Ier, Lyon devient le seul entrepôt général de Soie autorisé dans le Royaume de France. Les "tisseurs de soie, d'or et d'argent" s'installent alors dans le quartier Saint-Georges du Vieux Lyon. Ce quartier est l'habitat d'origine des canuts, avant qu'ils ne se déplacent vers la Croix Rousse pour pouvoir y loger leurs nouveaux métiers Jacquard (fonctionnant sur un système de cartes perforées) nécessitant des plafonds hauts de plus de 4m.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 078

(soie rouge sur l'atelier de tissage à bras)

De la soie au théâtre de Guignol, il n'y a qu'un pas!

D'ailleurs, nous voilà sur la Place de la Trinité. Au XVIIIème siècle, c'est là que naît Laurent Mourguet, soyeux reconverti dans l'arrachage de dents et qui, pour attirer et distraire ses patients, adjoint à sa chaise de dentiste, un petit théâtre de marionnettes. Guignol est né. Personnage haut en couleur à la langue bien pendue, ouvrier canut utilisant le parler lyonnais et des expressions truculentes, Guignol dénonce l'injustice sociale en prenant le parti des petites gens. Il est accompagné de Gnafron, un buveur de Beaujolais, et de sa femme, Madelon.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 096(théâtre La Maison de Guignol sur la Place de la Trinité link )

Au centre de la place se trouve la maison du Soleil qui tire son nom de la famille Barou du Soleil qui vécut ici au XVIIIème siècle et dont l'emblème était l'astre solaire.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 088

(place de la Trinité, la maison du soleil et la Montée du Gourguillon à droite)

La Maison du Soleil abrite aujourd'hui au rez de chaussée une bonne table lyonnaise. Les quenelles à toutes les sauces sont maisons et le saumon fumé par le patron. On a testé au retour de la visite guidée et on a aimé !  

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 147(salle du bouchon de la Maison du Soleil)

Mais avant de s'attabler, il nous faut poursuivre notre découverte du quartier avec Philippe. On part à l'assaut de la Montée du Gourguillon. Cette rue fut pendant longtemps le seul axe de communication entre le groupe épiscopal de Saint-Jean et la basilique Saint-Just. Elle vit donc défiler quantité de princes, archevêques, rois et papes. Une légende est attachée à cette montée... En 1305, le pape Clément V se fait couronner à la basilique Saint-Just et redescend vers le cloître Saint-Jean accompagné d'un cortège princier. Sous le poids des nombreux spectateurs massés sur les bords de la voie, la muraille s'effondre sur le cortège... Jeté à terre par sa monture, le pape, indemne, aurait perdu le gros diamant ornant sa tiare.... personne ne l'a jamais retrouvé.... nous non plus

Dans la montée, on accède à la petite Impasse Turquet (du nom du marchand piémontais établi à Lyon) dans laquelle se trouve encore un rare témoignage médiéval : les balcons de bois. Pour l'anecdote, les bâtisseurs de l'époque protégeaient leurs ouvrages en bois en les enduisant de sang de boeuf, bonjour l'odeur...

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 117

(balcon de bois des plus anciennes maisons de Lyon)

On redescend en direction de la Place de la Trinité. Sur la gauche, au n°2 de la Montée du Gouguillon, Philippe nous ouvre les portes d'une traboule privée vers la Montée du Chemin Neuf. Cette traboule offre de très beaux panoramas sur la Cathédrale Saint Jean et les toits de Saint Georges.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 112

(traboule privée de la Montée du Gourguillon)

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 103(vue sur les toits de Saint Georges et la Cathédrale Saint Jean)

Le mot traboule vient du latin transambulare via le latin vulgaire trabulare (traverser), désignant un passage à travers des cours d'immeuble qui permet de se rendre d'une rue à une autre rue parallèle de la manière la plus directe qu'il soit. A Lyon, on dénombre environ 500 traboules. Elles se situent majoritairement dans le quartier du Vieux Lyon (215 recensées), de la Croix Rousse (163 recensées sur les pentes) et de la Presqu'île (130).

Les traboules de Saint Georges sont méconnues car souvent privées mais Philippe possèdent beaucoup de clés....

Ces passages étant privés et desservants de nombreuses habitations, il est bienvenu de rester discret et respectueux envers les occupants des lieux.

Quelques mètres plus loin, au n°2 de la Rue Saint Georges, se trouve un superbe escalier en ellipse, le seul de Lyon.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 120

(escalier en ellipse du n°2 de la Rue Saint Georges)

Au n°10 et n°12 de la même rue, une traboule ouverte au public mène à une jolie cour intérieure.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 127

(cour intérieure des n°10 et 12 de la Rue Saint Georges)

Au n°18 de la Rue du Doyenné, pensez à lever les yeux au ciel. Vous remarquerez certainement les 3 consoles qui soutenaient des traverses en bois auxquelles on suspendait les étoffes fraichement teintées pour les faire sécher.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 130

(consoles percées pour recevoir des traverses en bois servant à tendre des etoffes)

La visite s'achève sur le Quai Fulchiron, devant l'immeuble Blanchon, maison construite en 1846 par Pierre Bossan dans un style mauresque mélangeant des influences arabe, médiévale et italienne.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 131

 (Immeuble Blanchon)

A Pierre Bossan, architecte lyonnais, on doit aussi l'Eglise Saint Georges et la Basilique de Fourvière.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 132(Quai Fulchiron avec l'Eglise Saint Georges en arrière-plan)

Avant d'aller manger, on décide de faire une petite boucle pour jouir d'une belle vue sur Saint Georges. On traverse la Saône dans un 1er temps via le Pont Bonaparte puis on revient via la Passerelle Saint Georges.

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 137

(vue du quartier de Saint Georges depuis le Pont Bonaparte)

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 134

(vue sur la passerelle du Palais de Justice et la Presqu'île depuis le pont Bonaparte)

1301 12 Visite Quartier St Georges Lyon 145

(Eglise Saint Georges et  la Basilique de Fourvière depuis la passerelle Saint Georges)

Un dernier petit détail avant d'aller taquiner nos corgnolles dans un bouchon et profiter d'un mâchon (traduction : aller taquiner nos gosiers dans un petit restaurant typique de Lyon et profiter d'un repas local) : les 2 piliers de la passerelle Saint Georges sont en fonte. Ils représentent des navettes, par allusion au quartier d'origine des Canuts.

Encore merci à Philippe qui sait faire partager sa passion pour la capitale des Gaules et animer son quartier au travers de l'association 'Saint-Georges Découvertes & Animations'.

En attendant de visiter les autres quartiers du Vieux Lyon, je vous pète la miaille

 

 

 

 

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Jo 04/12/2015 18:33

Bonjour,

On a fait cette visite cette semaine avec Philippe et ce que vous retransmettez est très fidèle au moment que l'on a partagé avec ce guide haut en couleur et oh combien intéressant.
Merci pour votre partage

lili en escales 05/12/2015 08:17

Merci. J'offre le tour à mes parents pour Noël aussi mais chut..... ;-)

Une lyonnaise à Toulouse 19/05/2015 17:03

Salut, je suis tombée ici par hasard, merci beaucoup pour cette petite visite en ligne, c'est vraiment sympa d'avoir ces détails et anecdotes sur le quartier (sans se perdre dans une masse de dates et faits historiques obscures !).
Super boulot, merci

lili en escales 20/05/2015 09:10

Merci ;-)

Aurélie 12/08/2014 19:39

Merci Lili (je suis aussi une Lili !!!)

Et je suis Lyonnaise. Merci de raconter l'histoire de ma ville à travers ce quartier. Bien qu'il y en ai vraiment beaucoup à raconter sur cette ville et ses nombreux quartier, comme notre 8 décembre.
@ bientôt et là je vais lire la Polynésie (qui sera aussi notre voyage de noces).

Aurélie 29/08/2014 23:42

Désolé du temps de réponse. En mode vacances, et internet aussi du coup.
Aucun problème si j'ai des questions sur la Polynésie mais je potasse le sujet depuis déjà 5 ans au moins. Merci en tout cas.

Lili en escales 12/08/2014 21:14

En effet Lyon est une ville superbe et tres riche historiquement. On pourrait en ecrire beaucoup sur le sujet mais le meiux est de venir la visiter ;-)
La Polynesie est une destination idyllique pour un voyage de noces. Si tu as des questions sur la destination, n'hésites pas.

Lili en escales 12/08/2014 21:10

Une compatriote lyonnaise

visit us 23/06/2014 14:48

I have been to this beautiful city several times. But I have not yet visited the church. I will try not to miss it next time. Thank you so much for giving the directions. I really appreciate that. Keep posting.

lili en escales 23/06/2014 16:42

Thank you for your congratulations! I appreciate ;-)
I hope next time you'll enjoy your visit of the church.