Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Publié le par lili en escales

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

3 semaines au Paradis

Du 25 septembre au 17 octobre 2010
 

Voilà le plus beau des voyages, celui d'une vie! Notre voyage de noces!!!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

La Polynésie se situe en plein milieu du Pacifique Sud. Ses 118 îles s'étendent sur un territoire maritime de 4.5 millions de km², soit l'équivalent de l'Europe, qui se répartissent en 5 archipels:

- Archipel des Australes : ensemble d'îles hautes et sauvages (Rapa, Tubuai, Rurutu, Raivavae, Rimatara et Maria)

- Archipel de la Société : ensemble d'îles hautes et luxuriantes ceinturées par le lagon :

                                               * Iles du Vent : Tahiti, Moorea, Tetiaora, Maiao, Mehetia

                                               * Iles Sous le Vent : Huahine, Bora Bora, Raiatea, Taha, Maupiti, et les îlots inhabités de Tupai, Mopelia, Manuae et Motu One

- Archipel des Tuamotu : ensemble d'îles basses (atolls) dont chacune est refermée sur son lagon par une ceinture de corail : Rangiroa, Fakarava, Manihi, Tikehau, Fangataufa, Mururoa, Hao, Makemo ....

- Archipel des Marquises : ensemble d'îles hautes sans lagon ni barrière de corail : Nuku Hiva, Hiva Oa, Eiao, Ua Pou...

- Archipel des Gambier : constitué de la haute Mangarava et de sa ceinture d'îlots.

 

Les distances entre les îles sont considérables, il est donc utopique de vouloir tout voir. Un choix s'impose et ce n'est pas chose aisée. Ben oui on n'a que 3 semaines pas 3 ans de vacances ! Pffff !!!

J'ai fait beaucoup de recherches sur internet pour préparer ce voyage et, parmi la foule d'informations trouvées, je suis tombée sur le blog link d'un couple de jeunes mariés partis, eux aussi, en Polynésie pour leur voyage de noces. Je le recommande! Merci Eric pour tes conseils avisés

Pour ce séjour, j'ai finalement confié l'organisation à une agence de voyage polynésienne, E-Tahiti Travel link. Sandrine fut mon interlocutrice privilégiée pendant plusieurs semaines. Je lui ai fait part de nos envies, nos souhaits et en retour elle a su nous proposer et nous organiser un voyage de rêve, notre rêve, du sur-mesure ! Merci Sandrine pour ces beaux souvenirs !

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Bon, vous vous en doutez, la Polynesie c'est pas la porte à côté ! 12h d'avion jusqu'à Los Angeles, 4h de transit dans l'aéroport, puis 8h de vol pour Papeete,  et attente à Tahiti pour la correspondance pour Moorea, notre 1er stop! Au total : 36h de voyage tout compris!

E-X-T-E-N-U-E-S !!! Mais on y est !!!

IA ORANA !!!!

 

Avant de commencer ce voyage en Polynésie, il est important de connaître quelques mots de vocabulaire. Voici un petit lexique qui risque de vous être bien utile :

* Ia Orana = bonjour

* maeva = bienvenue

* fare = maison, bungalow

* nana = aurevoir

* maururu = merci

* e (ou haussement de sourcils) = oui

* aita = non

* fenua = terre, pays

* taote = medecin

* vahine = femme

* tane = homme

* tabu = interdit

* nui = grand

* iti = petit

* motu = ilot

* pape = eau

* heiva = fête

* marae = temple

* te here nei au = je t'aime (on est en voyage de noces quand même!)

 

J1 à J4 : MOOREA

Nous arrivons à Moorea. Il est 7h du matin. Nous avons 12h de décalage horaire avec la France mais il faut tenir encore jusqu'au soir avant de se coucher.... Le paradis se gagne !

Nous montons dans la navette de l'hôtel et direction : Les Tipaniers link.

Les Tipaniers vu du ponton de l'hôtel

Les Tipaniers vu du ponton de l'hôtel

Nous avons le bungalow n°26 en bord de plage. Ça s'annonce bien tout ça ! Le bungalow est spacieux et possède même une cuisine équipée pour ceux qui souhaitent faire la popotte. Et nous ne nous priverons pas de l’utiliser. Il faut savoir qu'en Polynésie tout est hors de prix et qu'il vaut mieux avoir un porte-monnaie bien rempli quand on y va.... Alors faire quelques petites courses et cuisiner un peu quand c'est possible allège sensiblement le budget. Et puis quel pied d'enfer de manger sur sa terrasse avec le coucher de soleil sur le lagon en fond !!!

Les alentours de l'hôtel sont bien agréables et la promenade aux aurores est un pur délice! Eh oui ! Décalage horaire oblige, vous êtes réveillés à 5h du matin et en pleine forme!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

L'avantage c'est qu'à cette heure-ci vous avez la plage pour vous tout seul..... enfin presque.... car crabes, oiseaux, chiens..... sont déjà en pleine action.... ou presque!

le ponton au petit matin

le ponton au petit matin

notre compagnon du petit déjeuner

notre compagnon du petit déjeuner

Une fois le petit déjeuner englouti, nous allons discuter avec le club de plongée Scubapiti link, situé sur la plage des Tipaniers. Parce que si nous avons choisi la Polynésie comme destination pour notre voyage de noces ce n'est pas que pour les plages de rêve, c'est surtout pour la plongée sous-marine. Alors sitôt débarqués, on va se renseigner.

Comme on ne peut pas plonger aujourd'hui (interdit dans les 48h avant et après un vol), on décide de faire la sortie baleine de l'après-midi (59€/personne). Nous n'aurons malheureusement pas beaucoup de chance pour notre 1ère journée car la mer était démontée, les baleines rares et très loin de notre bateau.... On est rentré déçu. Alors histoire de se remonter le moral et de voir quelques spécimens marins, on chausse nos masques et nos palmes et nous allons faire un peu de snorkeling au large des Tipaniers. Que de beauté sous nos pieds ! Un vrai défilé de poissons multicolores s'offre à nous. On reprend la banane instantanément.

baliste picasso

baliste picasso

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Le lendemain, on commence à se sentir mieux. Le décalage horaire s'estompe et on réalise petit à petit que nous sommes au paradis. On décide donc de faire le tour de l'île en voiture, histoire de voir à quoi ressemble Moorea. On loue donc une voiture à la journée. Avis link se charge de livrer la voiture à l'hôtel et la récupère le soir (80€/jour), pratique !

Moorea fait partie des Iles du Vent, de l'Archipel de la Société et on comprend mieux pourquoi une fois sur place... Ca souffle en permanence! Elle se trouve juste en face de Tahiti à 30mn de bateau (Aremiti5 3000XPF/personne link) ou 10mn d'avion (Air Mo'orea a arrêté la ligne le 1er novembre 2010). D'ailleurs, beaucoup de personnes vivent sur Moorea et travaillent sur Tahiti. On la surnomme "l'île sœur".

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Moorea possède 2 baies : la baie d'Opunohu et la baie de Cook séparées par le Mont Rotui. La croyance veut que les esprits des morts fassent une étape au Mont Rotui avant leur destination finale.

Elle est entourée par une barrière de corail ouverte sur le Pacifique en 12 passes. Ces dernières années, la barrière de corail de Moorea souffre : une étoile de mer invasive, l'Acanthaster Planci, qui se nourrit de corail, a colonisé le lagon dévastant tout sur son passage. L'écosystème entier est bouleversé.

Comme dans la majorité des 'îles de Polynesie, vous trouverez sur le bord de la route des PK (borne kilométrique). Elles servent de point de repère car très peu de particuliers ou de sociétés possèdent une adresse avec un numéro et/ou un nom de rue. A Moorea, elles ont la particularité d'être de la forme de l'île.

PK2 de Moorea

PK2 de Moorea

Alors soyez attentif aux PK sur les routes si vous ne voulez pas vous perdre.

Important aussi : côté mer ou côté montagne sont aussi des repères mentionnés dans les adresses (toujours par rapport à la route de ceinture).

Au fil des PK, nous découvrons une île luxuriante au relief escarpé. Nous en profitons pour faire une petite randonnée, d'une heure environ, dans la jungle pour aller voir les 2 cascades d'Afareaitu (PK10). La balade est agréable, à l'ombre de cette végétation à la taille démesurée et aux variétés surprenantes. Très impressionnant! 

cascades d'Afareaitu
cascades d'Afareaitu
cascades d'Afareaitu
cascades d'Afareaitu

cascades d'Afareaitu

Les fleurs tropicales sont toutes plus belles et plus grosses les unes que les autres. Un feu d'artifice de couleurs !

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Hibiscus

Hibiscus

Heliconias

Heliconias

Fougère géante

Fougère géante

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Uru ou fruit de l'arbre à pain

Uru ou fruit de l'arbre à pain

L'Uru est un fruit devenu célèbre grâce à l'aventure des révoltés du Bounty. En effet, en 1787, le lieutenant William Bligh, capitaine du Bounty, est envoyé à Tahiti pour recueillir le plus grand nombre possible de plants de Uru. Il a ensuite pour mission de les acheminer aux Caraïbes pour nourrir les esclaves des colonies anglaises. Il peut être cuit entier au feu de bois, en ragout, frit, réduit en farine.... Ses qualités nutritives (gros apport en glucides) sont bien plus importantes que ses qualités gustatives. Autant de goût qu'une pomme de terre en gros.

Mais le fruit le plus représenté à Moorea c'est l'ananas! Il en existe plusieurs variétés mais c'est le Queen (importé par notre lieutenant William Bligh! encore lui!) qui est cultivé ici depuis le XVIIIème siècle. Le meilleur endroit pour voir des champs d'ananas c'est au lycée agricole d'Opunohu.

Champs d'ananas

Champs d'ananas

Ananas
Ananas
Ananas
Ananas

Ananas

L'entrée est gratuite et la visite vaut le détour. Il existe 2 chemins de balade dans l'exploitation : la courte dure 1 heure et la longue 2 heures. On vous distribue un fascicule explicatif des variétés (papaye, goyave, citrons, oranges, pamplemousse, fleur de tiare.....) que vous allez croiser au cours de votre balade. Attention, vous ne pourrez vous délecter qu'avec les yeux ! On ne touche à rien même si l'envie est grande de goûter à tout! Mais à la sortie, vous pourrez assouvir toutes vos envies de dégustations avec les confitures maison et jus de fruits pressés (500cfp). Un délice ! J'ai complètement craqué sur la confiture de fleur de tiaré. En rentrant en France, je l'ai servi avec du foie gras et c'était une pure merveille !!!

Depuis 1981, une grande partie de la production d'ananas de Moorea est transformée sur place dans l'usine de Rotui qui produit des jus de fruits frais d'ananas mais pas seulement, mangue, papaye, goyave, pamplemousse..... font aussi partie de la gamme Rotui.

Nous montons au Belvédère (240m d'altitude) afin d'avoir une vue d'ensemble de Moorea et de ses 2 baies. Arrivés là-haut : Waouhhh!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
À gauche la baie d'Opunohu, au centre le Mont Rotui (899m), à droite la baie de Cook

À gauche la baie d'Opunohu, au centre le Mont Rotui (899m), à droite la baie de Cook

Sur la route qui mène au Belvédère, perdu dans la végétation abondante, se trouve les Marae de Titiroa.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Les Marae sont d'anciens lieux de culte et de vie sociale des tribus polynésiennes. C'est là, sur ces édifices de pierres empilées qui ressemblent à de grandes esplanades de 50cm de hauteur, que se déroulaient les cérémonies.

Un marae au bord de l'eau

Un marae au bord de l'eau

Moorea était le fief de la famille Pomare. Avec l'arrivée des européens et principalement des missionnaires, la Polynésie est devenue protestante et fervente pratiquante! C'est même à Moorea que la 1ère Bible en tahitien du XIXème siècle a été imprimée. Les Marae ne sont donc plus que des témoins de l'histoire. Les églises les ont peu à peu remplacés dans le paysage.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Nous revenons sur la route de ceinture et retrouvons le bord de mer pour de beaux panoramas et une bonne petite bière locale au coucher du soleil, la Hinano link.

Créée en 1955, la bière Hinano est, de loin, la plus populaire en Polynesie. Son logo, une vahiné dessinée par Pierre Heyman est tout aussi célèbre que le breuvage. On la retrouve dans le monde entier dans de nombreux produits dérivés (T-shirts, autocollants, casquettes....).

La Hinano, tout comme la Tabu, sont brassées sur place par la Brasserie de Tahiti qui produit et commercialise plus de 95% des bières consommées sur le territoire!!!

C'est dire si là bière est une institution locale....

Bières Hinano et Tabu
Bières Hinano et Tabu
Bières Hinano et Tabu

Bières Hinano et Tabu

Nous ne repartirons pas de Moorea sans assister à une représentation de danses polynésiennes au Tiki Village link. Près de 60 artistes se succèdent sur scène pendant environ 1h au rythme des ukulélés pour notre plus grand plaisir. Soyez prêts à participer aux festivités car ce n'est pas qu'un spectacle, on participe, on apprend quelques danses et on s'amuse beaucoup. C'est vraiment superbe !

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Les spectacles ont lieu à 21h les mardis, mercredis, vendredis et samedis soirs. Pensez à réserver vos places!

Demain nous quittons Moorea pour notre prochaine étape.....

 

J5 - J8 : Huahine

Nous voilà maintenant sur Huahine, "l'île mémoire" ou "l'île de la femme". Elle fait partie des Iles Sous le Vent, de l'Archipel de la Société et se compose de 2 massifs montagneux, Huahine Nui (la grande Huahine) et Huahine Iti (la petite Huahine). C'est peut-être la plus sauvage et la plus secrète des îles de la Société.

Nous posons nos valises au Relais Mahana link, dans un bungalow jardin.

Fare 8

Fare 8

La chambre est absolument fantastique avec un lit immense et une salle de bain ouverte sur un jardin privatif. Le lagon n'est qu'à quelques pas, la plage déserte, le décor idyllique ! Par contre, le restaurant de l'hôtel est très cher et le service minable. Si vous avez un moyen de locomotion, allez manger ailleurs. Ça sera forcément meilleur, moins cher et beaucoup plus rapide. On vous aura prévenu.

Relais Mahana depuis le ponton

Relais Mahana depuis le ponton

Vue sur la barrière de corail depuis la plage

Vue sur la barrière de corail depuis la plage

La plage

La plage

Un jardin de corail fantastique se trouve devant l'hôtel. Il n'y a qu'à s'immerger et c'est le plaisir assuré !

Bénitier

Bénitier

Poisson clown, alias Némo !

Poisson clown, alias Némo !

Diodon

Diodon

On a voulu aller voir la barrière de corail de plus près, on a donc emprunté un canoë à l'hôtel et nous avons pagayé, pagayé, pagayé encore et encore mais le courant est tellement fort que nous avons dû abandonner à mi-chemin. Impressionnant!!!

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous n'avons toujours pas plongé alors que nous sommes venus pour cela principalement?.... Ben pour 2 raisons : la 1ère c'est parce que Huahine n'est pas réputée pour la plongée sous-marine, ensuite c'est parce que nous faisons le tour des taote (médecins) des îles que nous visitons... A Moorea, pour mon mari qui a fait une otite, à Huahine, pour mon rhume (si si c'est possible de s'enrhumer en Polynesie!!!) et mon infection urinaire. La totale! Bon l'avantage, c'est qu'ici c'est un peu la France quand même, le système de santé est donc identique.

Alors interdiction de plonger pour le moment.... Snorkeling seulement.

Ici aussi, nous avons loué une voiture (pour toute la durée de notre séjour à Huahine) afin de faire le tour de l'île et découvrir quelques secrets et légendes de Huahine, la sauvage. Nous avons visité quelques Marae (Huahine en compte plus de 280), comme le Marae Maeva qui se trouve face au lac Fauna Nui. C'est le marae originel de l'île.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Unu

Unu

Parc à poissons

Parc à poissons

Au bord de l'eau un fare pote'e (maison commune) et des parcs à poissons témoignent de l'existence d'une ancienne cité lacustre. (Si vous souhaitez plus de détails sur les marae, je vous invite à aller consulter ce blog link ).

Bord du lac Fauna Nui

Bord du lac Fauna Nui

Les palmiers ne manquent pas sur l'île et leur ombre est plus qu'appréciable à certaines heures de la journée. Attention aux chutes de noix de coco!!! En parlant de noix de coco, outre le fruit que nous mangeons, le coprah (chair blanche) sert à la fabrication de l'huile de coco, utilisée en alimentation mais surtout en cosmétique (monoï par exemple).

Naissance d'un cocotier
Naissance d'un cocotier
Naissance d'un cocotier

Naissance d'un cocotier

La récolte du coprah est assez simple, il suffit de ramasser les noix de coco tombées au sol. C'est ensuite que le travail devient un peu plus sportif car il faut séparer manuellement la chair de la coque (détroquage) pour la faire sécher au soleil jusqu'à disparition quasi totale de sa teneur en eau (pas plus de 6%) et obtenir le coprah (ca sent pas bon du tout à ce stade-là!).

Séchage du coprah

Séchage du coprah

Il est ensuite mis dans des sacs, pesé et vendu. Il est acheminé en cargo à Papeete où se trouve l'huilerie de Tahiti. Les plus grosses exploitations de coprah se situent dans les atolls. Elles fournissent près de 50% du marché Polynésien.

Huahine étant très humide, de nombreuses mares parsèment le paysage et les fleurs de nénuphars sont de toute beauté!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Nous avons compris pourquoi la nature est si abondante ici..... il pleut ! Souvent et beaucoup !!! Un temps breton mais avec des températures polynésiennes.

 

J9 - J11 : Tahaa

Nous reprenons l'avion pour nous rendre à Tahaa. On atterri à Raiatea (île que j'ai déjà visité en 2006 avec des amis partis s'installer en Polynésie) puis on prend le bateau navette de l'hôtel pour Vahine Island link (700€/nuit en demi-pension). Bienvenue au paradis !!!

À l'arrivée du bateau

À l'arrivée du bateau

On avait décidé de s'offrir une petite folie : au moins un des hébergements en bungalow sur pilotis, voyage de noces oblige!

C'est ici, sur ce motu privé de 9 hectares au large de Tahaa, que nous avons passé 3 jours fabuleux ! Cet hôtel de luxe (membre de la prestigieuse chaîne Small Luxury Hotels of the World) se compose de 3 bungalows sur pilotis, 3 bungalows plage et 3 suites plage soit un total de 9 hébergements. Nous étions les seuls à occuper un bungalow sur pilotis et seulement 1 bungalow plage était réservé. Autant dire que nous avions le motu pour nous tout seul !!!

Vahine Island
Vahine Island
Vahine Island

Vahine Island

Notre bungalow, le numéro 1, d'une superficie de 70m², était superbe! Tout est pensé pour votre confort et votre plaisir. Nous avons adoré la bouteille de champagne déposée à notre attention dans le salon pour nous souhaiter la bienvenue. Une petite attention qui fait beaucoup d'effet!

Champagne depuis la terrasse de notre bungalow avec Bora Bora à l'horizon
Champagne depuis la terrasse de notre bungalow avec Bora Bora à l'horizon

Champagne depuis la terrasse de notre bungalow avec Bora Bora à l'horizon

Nous avons passé nos soirées autour de la table de verre du salon à admirer les requins attirés par la lumière du bungalow. Fantastique !

Le restaurant de l'hôtel est aussi une pure merveille. Le chef Terence, originaire du Sud-Ouest, a été formé par de grands chefs étoilés en France. Sa cuisine est un savant mélange de saveurs méditerranéennes et polynésiennes. Un vrai délice pour les papilles mais pour les yeux aussi ! Le soir vous pourrez donc goûter à son menu gastronomique depuis la terrasse couverte du restaurant. Le midi, les repas sont plus légers mais tout aussi savoureux.

Mahi Mahi grillé servi sur la plage

Mahi Mahi grillé servi sur la plage

De nombreuses activités gratuites sont proposées par l'hôtel et toutes sont faites de manière exclusive. Alors on se laisse tenter par les cours de Va'a dispensés par le champion en titre de Raiatea et un des meilleurs de la Polynésie. Si avec ça on ne progresse pas vite.... La va'a est une pirogue dont la stabilité est assurée par un balancier unique relié à la coque par 2 bras en bois. Le rameur est équipé d'une pagaie simple comme en canoë. La compétition de va'a la plus connue et reconnue est le Hawaiki Nui Va'a qui relie les îles de Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora Bora.

En quelques heures, Julien se débrouillait comme un pro! Bravo !

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Nous avons aussi exploré le lagon en canoë et sommes allés jusqu'au jardin de corail à quelques rames de notre bungalow. Incroyable toutes ces patates de corail, ces poissons multicolores et le courant qui nous propulse, telles des montagnes russes, à travers le relief sous-marin. Un pur moment de bonheur !

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Et quel luxe, en rentrant, d'accoster directement à son bungalow....

Nous sommes aussi partis à la rencontre des raies du lagon en pirogue à moteur. Nous avons croisés quelques beaux spécimens de raies pastenagues et raies aigles que nous avons tenté d'approcher en PMT (Palme-Masque-Tuba). Mais c'est que c'est vif cette bestiole !

Raie pastenague

Raie pastenague

La faune et la flore du motu sont aussi facilement observables. Crabes, aigrettes et autres sont très présents.

Crabe des cocotiers

Crabe des cocotiers

Aigrette

Aigrette

Comme il y avait des travaux (nous ne les avons jamais entendus!) dans les autres bungalows sur pilotis, l'hôtel nous a offert un picnic sur un motu à proximité de Vahine Island pour s'excuser du dérangement. Nous avons donc été conduits en bateau sur un motu sauvage à l'heure du repas. Le picnic était déjà dressé! Incroyable de voir cette table, ces chaises, et le couvert de mis là, au milieu de rien.... rien que pour nous! Sensationnel! Des canoés avaient aussi été amenés au cas où nous souhaitions faire le tour du lagon. Le luxe à l'état pur.

Picnic motu
Picnic motu
Picnic motu
Picnic motu

Picnic motu

Nous avons consacré une journée à une excursion sur Tahaa pour visiter une ferme perlière et une plantation de vanille.

Tahaa, l'île vanille, partage son lagon avec Raiatea, l'île sacrée. La légende raconte que Tahaa a été détachée de Raiatea par une anguille sacrée possédée par l'esprit d'une princesse. C'est une île montagneuse dont le point culminant est le Mont Ohiri (590m).

Comme son surnom l'indique, Tahaa est réputée pour sa vanille, la Vanilla Tahitensis, l'or noir de Polynésie. Importée en 1848 par l'amiral Hamelin, la vanille représente la grande majorité des exploitations agricoles de Tahaa puisque l'île produit 80% de la vanille polynésienne.

Champs de vanille

Champs de vanille

Fleur de vanille

Fleur de vanille

L'autre partie des cultures est dédié au nono (pomme-chien) connu pour ses qualités médicinales.

La vanille est une orchidée qui a besoin d'un support pour se développer. Sa fécondation est assez complexe puisqu' à l'état sauvage seuls quelques insectes très spécialisés peuvent y arriver mais avec un taux de réussite extrêmement faible. Alors pour palier à ce problème, les producteurs de vanille procèdent à la fécondation artificielle, appelée "mariage", selon un procédé inventé par Edmond Albius. A savoir que la fleur de vanille ne vit que quelques heures alors la marge de manœuvre est assez réduite et la technique pointue.

Quelques temps plus tard, les vanilliculteurs récoltent les gousses à la main. Puis vient l'étape délicate du séchage car c'est d'elle que dépend la qualité de la vanille. Les gousses sont étalées au soleil sur de grandes claies très aérées et prennent peu à peu leur couleur noire (environ 3 mois de séchage). Elles font alors l'objet de toutes les attentions car au moindre passage nuageux, elles doivent être mises à l'abri dans des caisses isothermes afin qu'elles ne refroidissent pas. Elles sont de nouveau mises au soleil dès le nuage parti.

Une fois les gousses bien noires, une nouvelle étape intervient dans sa maturation : le massage.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Chaque gousse sera massée sur toute sa longueur afin d'écraser les graines qui se trouvent à l'intérieur, libérant ainsi l'essentiel de l'arôme du fruit. Tout ce savoir-faire permet de produire la vanille la plus savoureuse et subtile du monde.

On comprend mieux pourquoi cette vanille est si chère.

Une autre culture tout aussi importante et de qualité c'est la perle noire de Polynésie produite à partir de l'huître Pinctada  Margaritifera. Elle bénéficie d'une AOC. Afin d'obtenir une perle, l'huître est greffée selon la technique mise au point par les Japonais, et plus particulièrement Kokichi Mikimoto, dans les années 1920. On insice la poche reproductrice de l'huître pour y déposer un tout petit morceau du manteau d'une autre huître et un nucléus de forme sphérique. Celui-ci servira de noyau aux futures sécrétions du greffon. C'est ainsi que l'on obtient une perle.

Pour que ce greffon bénéficie de l'appellation de perle, la couche de nacre qui enrobe le nucléus doit au minimum avoir une épaisseur de 0.8mm. Seulement 25% à 30% des greffes réussissent et 1/3 des huîtres rejettent le nucléus et la nacre sécrétée par le greffon  forme alors un keshi.

Les perles sont divisées en 4 catégories en fonction de leur symétrie et donc de leur valeur :

- A = 0% à 10% d'imperfections à la surface

- B = 10% à 25% d'imperfections à la surface

- C = 25% à 50% d'imperfections à la surface

- D = plus de 50% d'imperfections à la surface

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Evidemment plus elle noire et s'approche de la perfection, plus c'est cher. Après, tout est une question de goût, de couleur, de budget.... Personnellement j'ai craqué pour un gros keshi à la couleur fantastique (cuivre) et une perle de catégorie B avec de beaux reflets violets et argentés. Mais si j'ai un conseil à vous donner : ne revenez pas sans avoir craqué pour une perle. Il y en a forcément une pour vous. A savoir : si les perles sont abordables (toutes proportions gardées, bien sûr!) ce n'est pas du tout le cas de l'or. Evitez les perles déjà montées par soucis d'économie.

Ces 3 jours ici auront été comme une lune de miel dans notre voyage de noces, un genre de parenthèse enchantée. On voudrait bien prolonger le rêve mais à 700€ la nuit ce n'est vraiment pas raisonnable et puis d'autres îles paradisiaques nous attendent...Nous quittons donc Vahine Island avec beaucoup de tristesse, même une petite larme pour moi, mais le séjour gravé dans nos cœurs.

 

J11 - J15 : Fakarava

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Nous nous envolons pour les Tuamotu. Direction Fakarava.

Nous montons à bord d'un ATR42 de la compagnie Air Tahiti link. En Polynésie, le seul moyen de transport c'est l'avion vu les distances à parcourir....donc le budget déplacement est assez conséquent. A savoir qu'il existe plusieurs pass pour voyager à coûts réduits (de 278€ à 729€ en fonction de la zone choisie). Cependant, il est conseillé de réserver ses vols en avance car de nombreuses restrictions s'appliquent : jours, heures, sens de parcours et nombre d'escales à Tahiti! Un vrai casse-tête chinois!!! J'avoue avoir laissé Sandrine s'en occuper.

 En route, nous survolons quelques atolls. Magique !!! On prend alors conscience de ce que c'est réellement un atoll...un tout petit bout de terre perdu au milieu de l'océan....

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Fakarava est vraiment minuscule et pourtant c'est l'un des plus grand atolls des Tuamotu : 16km² de terres émergées !!! 60km de long pour 21km de large au plus mais son lagon est immense : plus de 1100km² ! Il est ouvert en 2 passes sur l'océan : Garuae au nord et Tetamanu au sud. Fakarava fait partie des 7 atolls classés "Réserve de la Biosphère à l'UNESCO". Nous voilà donc à la Mecque de la plongée sous-marine !!! Et nous n'allons pas être déçus !

Nous nous installons au Relais Marama (50€/nuit) link, sorte de camping pour plongeurs, près de la ville de Rotoava (au nord). Un peu une institution à Fakarava. Les cases sont simples mais agréables et les sanitaires communs très propres. La cuisine commune est bien équipée et permet de se faire à manger sans problèmes. Quel choc cependant entre le luxe de Tahaa et le routard de Fakarava ! On revient vite sur Terre. Nous avons le bungalow 6 qui se trouve au bout du camping pour plus d'intimité mais il n'y a pas foule en cette fin de saison touristique. La super bonne nouvelle c'est qu'au relais Marama, il y a un accès internet gratuit! On va pouvoir envoyer des nouvelles !!!

On s'empresse d'aller voir le centre de plongée que nous avons choisi, Te Ava Nui link, pour réserver nos plongées, les 1ères de notre voyage en Polynésie! Le club se trouve à 5mn en vélo du relais, très pratique. Et les vélos sont loués pour 2000cfp pour la totalité du séjour.

Nous sommes venus à Fakarava pour plonger alors ca sera le programme des 2 prochains jours : plongées matin et après-midi! 1 journée à la  passe nord et l'autre à la passe sud (entre 50€ et 70€ la plongée). On va en prendre plein les mirettes !!! Heureusement qu'on a investi dans un caisson étanche pour l'appareil photo avant de partir comme ça on va pouvoir immortaliser toutes ces belles rencontres sous-marines.

Un des bateaux du centre

Un des bateaux du centre

Des murs de requins fantastiques, des bancs de barracudas, des napoléons, des caranges, des loches, des mérous, des murènes.... Un faune incroyable !!! Des plongées fantastiques! Et cette rencontre avec les requins, absolument fascinant !!! Dommage que ces animaux aient mauvaise presse et alimentent les pires frayeurs car ils n'ont rien d'agressif, bien au contraire. Nous ne nous sommes jamais sentis en danger, ils ne nous prêtaient  aucune attention. Trop occupés à nager à contre-courant.

Mur d'une centaine de requin gris

Mur d'une centaine de requin gris

Requins gris
Requins gris
Requins gris

Requins gris

Requin pointe blanche

Requin pointe blanche

Napoléon

Napoléon

carangue

carangue

Murène

Murène

Faucon à tempe annelée

Faucon à tempe annelée

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Ces plongées s'adressent à des plongeurs avertis car elles sont toutes dérivantes et profondes (30m en moyenne). Dans les passes, le courant est vraiment très fort. Nous avons eu la sensation d'être sur un tapis roulant, certaines fois, et de voir défiler le paysage sans pouvoir nous arrêter. Drôle d'expérience.

A savoir que pour aller plonger sur la passe sud, il faut se faire presque 2h de zodiac aller et idem retour. Un peu une expédition, dommage car elle vaut vraiment le coup et le petit repas sur le motu Aito est bien sympa.

Nous avions prévu de passer 1 semaine à Fakarava car nous devions faire une sortie plongée de 3 jours sur Toau (un atoll à proximité de Fakarava) mais comme nous étions les seuls intéressés par l'expédition, elle a été annulée. Nous avons donc décidé d'écourter notre séjour ici car Fakarava est superbe mais on s'ennuie vite, rien à faire en dehors des plongées et quelques promenades à vélo.... Nous avons donc contacté notre ange gardien, Sandrine, qui a su nous trouver une solution de dernière minute et nous avons donc ajouté Bora Bora à notre voyage.

Entre 2 jours de plongée, nous avons pris le temps de visiter l'atoll à vélo. Les couchers de soleil sont vraiment de toute beauté ici.

Le long de l'unique route de l'atoll

Le long de l'unique route de l'atoll

Ferme perlière

Ferme perlière

Coucher de soleil sur Te Ava Nui

Coucher de soleil sur Te Ava Nui

La vie est paisible dans les atolls, on déconnecte complètement, on prend le temps de vivre. De toute manière il n'y a que ça à faire. Sauf quand les bateaux de ravitaillement (goélettes) accostent, tout d'un coup, l'île grouille. Les polynésiens arrivent de toute part pour récupérer les provisions, le courrier, l'essence et en échange envoyer leur production de coprah, de perles ou autre. Impressionnant à regarder ce manège de palettes et la vie qui en découle. C'est un grand évènement pour la population locale.

Goélette à quai

Goélette à quai

Lors de notre 1ère sortie à vélo, on a trouvé, à quelques tours de pédales de notre logement, un snack fantastique! Le snack Teanuanua !!! Nous y avons pris tous nos repas de midi du coup. Ici, on mange (divinement bien) les pieds dans l'eau en compagnie des raies pastenagues et des requins dormeurs.

C'est l'autre grand coup de cœur de ce voyage !!!

Le snack vu du lagon

Le snack vu du lagon

Une des tables du snack

Une des tables du snack

Le fameux mahi-mahi au lait de coco : poisson cru mariné dans du citron et du lait de coco. Trop bon !!!

Le fameux mahi-mahi au lait de coco : poisson cru mariné dans du citron et du lait de coco. Trop bon !!!

J16 - J19 : Bora Bora

On avait pas mal d'à priori sur Bora Bora et c'est d'ailleurs pour ça, qu'initialement, nous n'avions pas choisi cette île. Ça nous faisait penser à une usine à touristes et à voyages de noces et nous recherchions plus d'authenticité. Nous aurions voulu aller à Maupiti mais ce n'était pas possible avec notre pass Air Tahiti. Alors nous voilà sur Bora Bora! Retour dans les Iles sous le Vent.

Nous logeons les 3 jours à l'hôtel Matira link dans un bungalow jardin (le n°12) . Les bungalows sont spacieux et très agréables, la vue de la terrasse est superbe tout comme la plage Matira devant (la plus belle de l'île). Les couchers de soleil auxquels nous avons assisté étaient splendides.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Dès l'arrivée sur Bora Bora link, nous sommes bluffés par la couleur du lagon, un turquoise incroyable et le mont Otemanu (727m) toujours la tête dans les nuages! Bora Bora semble tenir ses promesses de "perle du pacifique". Pour en avoir le cœur net, nous louons des vélos électriques pour faire une partie du tour de l'île et découvrir ce mythe.

Lagon de Bora Bora
Lagon de Bora Bora

Lagon de Bora Bora

Nous parcourons une île aménagée par l'homme mais qui a su préserver son environnement. Entre 1942 et 1946, Bora Bora sert de base militaire aux américains. Près de 5000 hommes prennent leur poste sur l'île. Ils construiront une piste d'atterrissage sur le Motu Mute (qui servira ensuite de porte d'entrée pour les touristes venus de France jusqu'à la construction de l'aéroport de Tahiti Faa'a en 1961), moderniseront les routes, aménageront les quais de Vaitape et construiront une usine électrique. De nos jours, Bora Bora accueille plus de 20 000 touristes par an.

Nous commençons à revenir peu à peu sur nos à priori.... Cependant, tout l'intérêt de Bora Bora réside dans son lagon, les terres ne sont pas mises en valeur, dommage.

Bon, les vélos électriques par contre c'est vraiment nul !!! Parce que la batterie ne tient pas assez longtemps et qu'ensuite, quand elle est HS et qu'il faut pédaler, c'est très très dur. Le vélo pèse une tonne !!!

Sur le bord de la route de ceinture

Sur le bord de la route de ceinture

Le changement est assez violent entre Fakarava l'atoll désert et Bora Bora l'île la plus visitée de Polynésie. On se réacclimate à la civilisation.... Il faut bien car ensuite ça sera Tahiti puis la France....

Mais avant le dur retour à la routine, nous nous offrons 4 plongées magiques dans le lagon de Bora Bora. A la rencontre des majestueuses raies mantas, des requins citrons, des tortues et de milliers de poissons colorés. Notre 3ème coup de cœur du voyage.

Nous plongeons avec Bora Bora Diving Center link sur les spots de Tapu, Anau, Muri Muri et Toopua (environ 65€/plongée). La visibilité est assez restreinte à Anau (station de lavage des raies mantas) alors quand tout à coup, une ombre approche, on a le cœur qui se met à battre plus fort.... les voilà !!! Les Raies Mantas !!!

2 raies mantas à Anau

2 raies mantas à Anau

5m d'envergure et de grâce, on a l'impression qu'elles volent. On se sent alors tout petit et tellement privilégié ! Un instant magique! Peut-être notre plus belle rencontre sous-marine

A Tapu, c'est le requin citron que nous rencontrons pour la 1ère fois. Nous avons vu énormément de requins gris et pointes noires à Fakarava mais pas de requin citron. Très très impressionnant ce requin de couleur jaune et de plus de 3m de long.

Requin citron

Requin citron

Relativement inoffensif, il reste néanmoins dangereux pour l'homme de par sa taille impressionnante et ses dents visibles. Alors, on observe mais surtout on ne bouge pas et on attend tranquillement qu'il se détourne et passe son chemin. Ouf!

A Toopua, c'est une variété de poissons conséquente qui nous attend. Comme l'impression de plonger dans un aquarium....

Carangue

Carangue

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
remora

remora

Poisson trompette

Poisson trompette

spirobranches

spirobranches

Papillon à 2 selles

Papillon à 2 selles

Poisson cocher commun

Poisson cocher commun

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

A Muri Muri, nous croisons une tortue imbriquée pas du tout farouche. Habituée à la présence des plongeurs, elle vient dire bonjour et observer ces drôles de bêtes qui font des bulles. Une rencontre émouvante et interactive.

Tortue imbriquée
Tortue imbriquée

Tortue imbriquée

Les plongées à Bora Bora sont plus accessibles et plus variées qu’à Fakarava mais nous avons adoré les 2. Nous avons pu voir des espèces fantastiques et en quantité. La Polynésie reste un must en matière de plongée!

Quant à Bora Bora, c'est certes très touristique mais c'est tellement beau que ca serait dommage de passer à côté.

Le dernier soir, histoire de changer du restaurant Fare Manuia (bon rapport qualité-prix et juste à côté de l'hôtel), nous sommes allés manger dans un semi gastronomique : le Matira Beach Restaurant link. Cadre romantique, cuisine raffinée, service discret, tous les ingrédients pour une soirée en amoureux. Un peu cher toutefois.

Le coucher de soleil était de toute beauté pour fêter cette dernière soirée au paradis.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

J19 - J21 : Tahiti

Nous quittons les îles paradisiaques pour Tahiti. Dernière étape de notre voyage.

Derniers regards sur Bora Bora depuis le hublot..... snif!

Bora Bora et son lagon

Bora Bora et son lagon

Quand on parle de la Polynésie, on pense instantanément à Tahiti. Normal! Tahiti est la plus grande île de l'archipel avec ses 1042km². C'est ici que sont regroupés la grande majorité des entreprises, des institutions politiques et donc des polynésiens. Papeete, située sur la côte Nord-Ouest est la capitale de la Polynésie Française. Tahiti se compose de 2 îles reliées entre elles par l'isthme de Taravao : Tahiti Nui et Tahiti Iti.

L'histoire de Tahiti a été marquée par de nombreux évènements. Tout commence avec la colonisation de l'île par les 1ers tahitiens venus de l'Asie du Sud Est en pirogue vers 300 après JC. Jusqu'à l'arrivée des européens, l'île est divisée en chefferies ou clans, dont le principal est celui des Teva. Ces clans sont organisés autour du marae où on invoque les dieux, on intronise les chefs, on célèbre les naissances et les décès, où on prépare la guerre ou la pêche....

Le 17 juin 1767, Samuel Willis, lieutenant anglais, est le 1er européen à accoster à Tahiti, dans la baie de Matavai.

Le 2 avril 1768, c'est au tour de Louis-Antoine de Bougainville d'accoster. Le récit qu'il fera de son séjour à Tahiti et de l'accueil qu'il a reçu contribuera au mythe du paradis polynésien et du bon sauvage.

Dans les années 1790, Tahiti devient une escale pour les baleiniers. Avec eux, arrivent les armes, l'alcool, la prostitution et les maladies, dévastant la population polynésienne.

Cependant les échanges avec les européens auront permis à une famille tahitienne, les Pomaré, d'imposer leur autorité sur l'ensemble de l'île.

S'ensuivit l'ère de l'évangélisation avec l'arrivée des missionnaires protestants anglais. C'est d'ailleurs sur leur initiative, en 1819, que Pomaré II instaure le 1er code de lois tahitiennes, le Code Pomaré. La nudité devient alors interdite, ainsi que les danses et les chants qualifiés d'impudiques. Seront aussi interdits les tatouages et les couronnes de fleurs. Les Tahitiens doivent donc renier toute leur culture.

En août 1842, la France signe un traité de protectorat avec les Tahitiens, reconnaissant ainsi la souveraineté de l'Etat Tahitien. En 1880, elle deviendra une colonie française puis territoire français d'outre-mer en 1946 avant de récupérer un statut d'autonomie en 1977.

Tahiti ne s'ouvrira au tourisme que dans les années 1960 avec la construction de l'aéroport international de Faa'a.

Tahiti est une île d'origine volcanique et montagneuse. Son point culminant est le Mont 'Orohena à 2241m d'altitude. Ses plages sont majoritairement de sable noir et battues par les vagues car la barrière de corail ne protège qu'une partie de l'île. Ce qui fait le plus grand plaisir des surfeurs du monde entier!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Les nuages ont tendance à s'accrocher aux sommets de Tahiti et à copieusement arroser l'île. C'est d'ailleurs en partie pour ça que nous avons écourté notre séjour au Vanira Lodge (150€/nuit) sur Tahiti Iti link. Les bungalows en bois et matériaux traditionnels sont superbement décorés et bien intégrés dans une jungle parfaitement entretenue. Un cadre idyllique mais un accueil pitoyable. Cet hôtel qui promettait un séjour de rêve s'est transformé en cauchemar pour nous. Il pleuvait averse depuis le matin, nous avions froid, pas de couvertures, nos draps étaient humides, les branches fouettaient le toit à cause du vent. Nous n'avons pas fermé l'œil de la nuit. Aux 1ères lueurs, nous avons refait nos valises et nous avons fui! Sur la route, nous avons appelé Sandrine qui nous a trouvé un hôtel pour la nuit suivante dans le centre de Papeete : le Tahiti Nui link (chambre spacieuse équipée d'une cuisine. Le tout idéalement situé dans le centre de Papeete avec parking gratuit).

Nous avons quand même eu le temps, avant de revenir sur Papeete, de visiter la presqu'île. Nous sommes allés jusqu'à Teahupoo pour voir le mythique et le plus dangereux spot de surf.

Nous avons brièvement visité le marae d'Arahurahu sur la commune de Paea car il pleuvait des cordes. Encore et toujours....

Marae d'Arahurahu
Marae d'Arahurahu
Marae d'Arahurahu
Marae d'Arahurahu

Marae d'Arahurahu

Les Unu (sculptures en bois de forme géométriques représentants des hommes ou des animaux) sont superbement bien restaurées.

Nous nous sommes rendus au fameux "Trou du souffeur". Il s'agit, en fait, d'une grotte sous-marine qui se prolonge sous la route jusqu'à la paroi rocheuse. Les vagues qui s'engouffrent dans la grotte, font jaillir à travers la cheminée une gerbe d'eau accompagnée d'un bruit spectaculaire. C'est rigolo à voir!

Trou du souffleur

Trou du souffleur

A proximité du trou du souffleur, se trouve la cascade de Vaiharuru (40m de chute) qui tombe  dans une vasque située au bord de la rivière Papenoo. Nous nous sommes contentés de la voir depuis la voiture car il pleuvait beaucoup trop aller marcher.

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Nous finissons le tour de l'île par la montée au Belvédère de Pirae afin d'avoir une belle vue sur Papeete. Le soleil nous fera même le plaisir de sa présence! Enfin !!!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Papeete link est une ville très animée qui a tout d'une grande mais qui a su garder son côté polynésien. Son marché est incontournable. Il est le centre de la vie sociale et culturelle de Papeete.

Marché de Papeete

Marché de Papeete

Sous une immense structure d'acier de 7000m², au rez de chaussée, se côtoient des stands de fruits et légumes remplis de produits locaux comme les racines de taro, les patates douces, les fruits de l'arbre à pain, les stands de poissons et de viande et quelques-uns d'artisanat. L'étage est réservé à l'artisanat local avec les paréos, les bijoux en coquillages, les perles, les tatoueurs..... Il est ouvert de 6h à 18h, tous les jours. Ne ratez pas ce lieu coloré et animé qui vous permettra d'acheter vos derniers souvenirs de Polynésie.

Pour finir le séjour en beauté, on va manger sur la place Vaiete. Ici, chaque soir, des dizaines de roulottes (restaurants ambulants) s'installent et proposent toutes sortes de cuisine : chinoise, pizza, crêpes, steak-frites .... Il y en a pour tous les goûts. C'est le grand rendez-vous des familles, ambiance conviviale garantie!

Nous passons notre dernière nuit au Sofitel Maeva Beach Resort link qui se trouve juste à côté de l'aéroport car notre départ est extrêmement tôt le lendemain.

Nous avons le cœur gros. Notre voyage de noces est terminé. Nous avons passé de merveilleuses vacances, vécu des moments intenses, rencontré des gens adorables (les Polynésiens sont d'une gentillesse extrême!), fait des plongées sensationnelles et repartons avec des souvenirs plein la tête.

La Polynésie nous aura comblés.

 

Nana!

Lili en Polynésie pour son voyage de noces
Lili en Polynésie pour son voyage de noces

Informations pratiques :

- comme on transite par les Etats-Unis pour aller en Polynésie, il est important d'être en possession d'un passeport valable encore 6 mois après la date du retour et avoir fait sa demande ESTA au préalable.

- l'eau est potable seulement à Papeete et Bora Bora. Ailleurs, il faudra aller acheter des bouteilles d'eau minérales.

- en Polynésie, tout le monde parle français même si le Reo Ma'ohi est encore largement pratiqué

- pensez à prendre des chaussures pour vous baigner car les coupures de corail sont très difficiles à soigner et assez douloureuses

- prenez un bon répulsif à moustiques car ils sont assez voraces

- il existe 2 saisons distinctes : la saison sèche (d'avril à octobre) et la saison humide (de novembre à mars)

- la vie est très chère alors prévoyez le porte-monnaie qui va avec

- sur certaines îles, comme à Fakarava par exemple, il n'y a pas de distributeur de billets et beaucoup de magasins n'acceptent pas la carte bleue alors pensez à partir avec assez d'espèces sur vous pour faire le séjour sans difficulté.

- attention si vous sortez le soir tard pour danser ou boire un verre car les polynésiens si gentils le jour deviennent vite agressifs le soir avec l'alcool (fléau de l'île).

Sinon c'est un peu la France ici, alors on conduit du même côté, les panneaux de signalisation sont les mêmes, pas de vaccins obligatoires, les prises électriques sont les mêmes que chez vous, les consultations chez le médecin sont prises en charge par la Sécurité Sociale.

 A titre d'information, ce voyage nous aura coûté un peu plus de 15 000€ tout compris. Un sacré budget !!! Mais c'était un voyage de noces alors ....

Publié dans Iles Paradisiaques

Commenter cet article

Welcome Tahiti 21/02/2017 00:12

Iaorana, belle expérience, pour en savoir un plus sur la Polynésie, je vous invite à suivre ce lien : https://welcome-tahiti.com

Ségolène 30/11/2016 08:45

Bonjour,
Je suis actuellement en BTS tourisme et je fais une étude sur la Polynésie française. Etant donné que vous vous y êtes rendu, je me demandais si vous pouviez répondre à quelques unes de mes questions.
Cordialement.
Ségolène Béluau

lili en escales 30/11/2016 09:30

Bonjour,
Contactez moi en MP et j'essaierai de vous répondre dans les meilleurs délais.

chloé 17/09/2014 10:13

Bonjour, quel magnifique endroit que la Polynésie ! C'est tout à fait paradisiaque. Une fois de retour, on ne peut s'empêcher d'espérer qu'une seule chose, y retourner !!!! Perso, je n'ai pas encore pu y repartir mais il m'est impossible de me résigner !

lili en escales 17/09/2014 16:14

C'est complètement addictif comme destination ;-)

Elisa 16/07/2014 14:32

Un très joli reportage. C'est vraiment magnifque. J'espère y aller une fois :)

lili en escales 16/07/2014 16:02

Je te le souhaite car c'est vraiment un endroit paradisiaque ;-)
Merci pour le compliment en tout cas.

Sabrina 20/09/2013 19:17

Nous allons à Moorea, Huahine, Raiatea, Bora Bora et Rangiroa. J'ai vraiment hâte de partir! Tu as utilisé quel appareil photo pour tes photos sous marine? J'espere que le notre fera des photos
aussi belles que toi! A mon retour je publierai des articles sur mon blog voyages-et-cie.blogspot.fr

lili en escales 02/10/2013 15:47



Un excellent itinéraire, vous allez en prendre plein les mirettes !!! J'ai fait mes photos sousmarines avec mon Canon G7 et un caisson étanche. Très pratique.


Je suis allée faire un tour sur ton blog et tu as aussi de belles photos ;-)


Je te souhaite un très beau voyage de noces! Maruru



Sabrina 18/09/2013 21:50

J'étais à la recherche d'info pour notre voyage de noces en Polynésie dans moins de 2 semaines. Ton article est super complet et très agréable à lire (j'ai pris quelques notes!!). J'étais
totalement transportée avec tes merveilleuses photos. Que de beaux souvenirs après un si beau voyage... Merci

lili en escales 18/09/2013 22:04


Merci a toi pour tous ces compliments ;-) Alors félicitations pour votre mariage et bon voyage de noces en Polynesie! Vous allez adorer. Quelles iles avez vous prévu de visiter?


JB07 17/08/2012 14:43

Ffiuttttttt, que de souvenirs!
Fantastique, magique, merveilleux...

lili en escales 17/07/2015 12:57

Bonjour,
Je suis équipée d'un G7 de Canon avec caisson étanche.

ANTON 17/07/2015 11:08

Bonjour, petite question, quel appareil photo avez-vous utilisé pour avoir une aussi belle qualité d'images sous l'eau?

lili en escales 17/08/2012 16:03



pas de mots pour qualifier...