Lili sur la route du Blues

Publié le par lili en escales

  Du 17 septembre au 01 octobre 2011

 

De Chicago à La Nouvelle Orléans : sur la route du Blues

 

 

Ces 2 semaines de vacances, nous auront permis de traverser les Etats-Unis du Nord au Sud, sur les traces de l'historique Route 66 puis 61 (la Route du Blues) et de prendre conscience de l'importance du Mississippi dans les moeurs et le développement de cette région. Une sorte de remontée dans le temps et dans l'histoire...

Ce périple d'environ 3000km a pris sa source à Chicago, Illinois, pour nous conduire à La Nouvelle Orléans, Louisiane.

Trip 1

Trip 2

 

Les premiers kilomètres étaient dédiés à la mythique Route 66 avec un passage à Dwight avant l'arrivée sur Saint Louis, Missouri. Premier contact avec le Mississippi. Puis direction le Tennessee avec Nashville et Memphis, à la recherche des origines du Blues et du rock'n roll (Elvis, Johnny Cash) mais aussi sur les ultimes pas de Martin Luther King et de sa lutte pour les droits des noirs.

C'est en arrivant dans l'état du Mississippi que nous nous sommes plongés dans les toutes premières heures des Etats-Unis avec ses plantations de coton, son esclavagisme et sa guerre de Secession.

Nous avons fini le périple en Louisiane avec la visite des plantations de canne à sucre, des bayous et du Quartier Français de Nola.

Au cours de ce voyage, nous n'avons pas seulement découvert une partie de l'histoire des Etats-Unis, nous avons rencontré notre propre histoire Française.

Petit résumé....

 

J1 à J3 : Chicago

Chicago!

Sitôt arrivés, nous sommes allés poser nos valises à notre hôtel, le Wyndham Blake Chicago (169$/nuit/2 personnes), dans le quartier du Looplink  Il est idéalement placé pour visiter la ville via le métro, situé à seulement quelques pas. Il existe des cartes de passages illimités pour le métro et les bus de Chicago : les CTA Pass (1 - 3 - 7 - 30 jours). Très pratique pour se déplacer dans la ville sans compter, pour prendre la Ligne L Orange du Loop qui fait le tour du quartier sur une ligne aérienne, mais aussi pour venir de l'aéroport Chicago O'Hare avec la Blue Line. link

NB : 1jour = 5.75$           3jours = 14$           7jours= 23$              30jours = 86$

1109 USA road of blues 233 bis

  ( Ligne Aérienne L Orange, le Loop )

1109 USA road of blues 239 bis

 

Comme dans beaucoup de villes du monde, pour apprécier il faut déambuler et se laisser diriger par le hasard d'un détour. Chicago est une ville d'art, d'art moderne plus précisemment. On trouve des oeuvres gigantesques à ciel ouvert comme le Bean (en réalité son nom c'est le Cloud Gate réalisé par l'artiste anglais Anish Kapoor), très connu et très visité! Il se trouve dans Millenium Park (quartier du Loop).1109 USA road of blues 087

  (Millenium stadium)

1109 USA road of blues 083

 

1109 USA road of blues 131 bis

  (pour les amateurs de détails je suis allongée sous le Bean)

1109 USA road of blues 149 bis

J'avoue avoir eu un véritable coup de coeur pour cet "haricot". Il reflète une vision de la ville et de vous même déformée. On ne se lasse donc pas de jouer avec les reflets et déformations diverses.1109 USA road of blues 064 On retrouve un peu une âme d'enfant devant cette oeuvre ludique. On s'amuse à se chercher au milieu de tous ces personnages, à faire des grimaces.... Et côté photo, quel plaisir! Nous sommes allés le voir à différents moments de la journée afin de jouer avec les lumières et la météo. Un pur régal!

D'autres oeuvres, elles aussi très connues, comme le Flamand Rose de Picasso ou encore The Chicago Picasso sont parsemées dans les rues de la ville.

Certaines sont des expositions temporaires comme Marilyn Monroe devant le Chicago Tribune.

1109 USA road of blues 042

Ou encore ces bonhommes sans têtes devant le Field Museum.... (le parapluie est une idée à nous pour faire une touche personnelle au milieu)

1109 USA road of blues 221 bis

Ou ce squelette de diplodocus sorti de la brume..... comme un petit air de Jurasic Park.....

1109 USA road of blues 232 bis

1109 USA road of blues 362

Chicago est, pour résumer, un musée d'art moderne géant. Il faut ouvrir l'oeil et même lever la tête pour ne rien rater car des vaches grimpent aux façades des buildings, d'autres vous chargent à l'angle d'une rue, des machines à coudre de collection décorent une autre façade, des pierres du monde entier sont incrustées dans les murs du Chicago Tribune... On va de surprise en surprise. Un vrai bonheur !

1109 USA road of blues 035

Chicago n'est pas qu'une ville d'art, c'est aussi une ville américaine avec ses rues perpendiculaires, ses gratte-ciels et les escaliers de secours sur les façades, ses drapeaux US flottants au vent, ses taxis jaunes, son lac (le lac Michigan), son équipe de basketball (les Chicago Bulls), ses 2 équipes de Base Ball (les Cubs et les White Sox), son équipe de Football Américain (les Bears)...

1109 USA road of blues 021 bis

... et sa rivière, la Chicago River, qui traverse la ville. Elle est enjambée par 45 ponts amovibles. A savoir, que son cours a été inversé pour des raisons sanitaires. Initialement cette rivière se jetait dans le lac Michigan (réserve d'eau potable de la région). Désormais, elle se jette dans le Mississippi. Pas plus écologique....1109 USA road of blues 026

Afin d'avoir une vue panoramique de Chicago et du lac Michigan, il ne faut absolument pas manquer de grimper à Hancock Observatory, un gratte-ciel de 100 étages (344m de haut) construit en 1969 (15$/personne). link Prendre un verre tout en haut avec cette vue fantastique restera un grand souvenir!1109 USA road of blues 389 bis

1109 USA road of blues 405 bis

1109 USA road of blues 416

Chicago fut aussi, pour nous, un voyage dans le monde du cinéma avec des scènes mythiques comme celle du landau qui dévale les escaliers de la gare (Union Station) dans les Incorruptibles avec Kevin Costner.

 

 

1109 USA road of blues 223

Ou encore le T-Rex de Jurasic Park que l'on peut observer au Field Museum (29$/personne pour le All Access Pass). link Pour ce musée, prévoir une bonne grosse demi-journée de visite si vous voulez avoir le temps de faire toutes les expositions (bien agréable quand il pleut averse dehors!).

Je n'ai pas pu résister à l'envie d'aller faire un tour au zoo durant ces 3 jours à Chicago. Son entrée est gratuite alors pourquoi se priver de si belles rencontres animales?... Une petite préférence pour l'ours blanc et le tigre personnellement icon_smile.gif

1109 USA road of blues 315

1109 USA road of blues 278

1109 USA road of blues 351

(celle-ci me rappelle une pub française pour une grande marque de station essence, pas vous?!)

Chicago est, aussi et avant tout, une ville de musique et de spectacle. Les clubs de jazz, de blues, les salles de spectacles et les studios d'enregistrement  parsèment la ville.

1109 USA road of blues 208 bis

Le jazz de Chicago est apparu dans les années 1920 lorsque de nombreux musiciens noirs de la Nouvelle Orléans ont immigré, suite à la fermeture de "Storyville" (quartier des spectacles de la Nouvelle Orléans). De plus, Chicago était attractive à l'époque, avec de nombreux emplois dans les usines textiles et les abattoirs.

1109 USA road of blues 109

Notre voyage dans le temps allait pouvoir commencer.... nous voilà sur les traces du blues via la Highway 61 (de Chicago à la Nouvelle Orléans)... avec un tout petit passage par la Route 66.... eh oui! c'est à Chicago qu'elle prend sa source...

 

J4 : De Chicago, Illinois à Saint Louis,  Missouri : 480km

Qui dit roadtrip aux USA, dit grosse Américaine ! Et comme dit mon mari : ''je viens pas aux states pour rouler en TOYOTA!! ''. Alors on se fait plaisir et on loue une bonne grosse DODGE Charger flambant neuve. Un petit pan du rêve Amércain au bout des doigts...

1109 USA road of blues 528 

On quitte Chicago direction le Sud via l'ancienne Road 66. On a comme l'impression que le temps s'est arrêté en dans les années 50 -60 surtout à Dwight, Illinois. Une ancienne station service des années 30, le Marathon Oil Station, transformée en musée donne le ton. Nous y sommes !!! Dans ma tête résonne de vieux rock'n roll couverts par le bruit des moteurs des vieilles cadillac cabriolet icon_biggrin.gif

1109 USA road of blues 448

Le musée (gratuit) est gardé par des bénévoles (eux aussi sont d'époques) absolument adorables qui auront plein de choses à raconter sur leur ville et sur leur époque! Une belle rencontre.

1109 USA road of blues 443

1109 USA road of blues 449

Sur la route, nous nous sommes arrêtés manger à l'un des routiers les plus connus des Etats-Unis : le Dixie Truckers Home, à Mc Lean. Il a été construit en 1928 et est ouvert 7/7, 24/24. La nourriture est digne d'un routier : abondante, grasse et peu onéreuse mais la déco est fantastique et les camions américains garés sur le parking devant le relais sont superbes!

Nous voilà au coeur des Etats-Unis !!!

Ensuite, c'est des centaines de miles de culture de maïs qui vous attendent avant l'arrivée sur Saint Louis, Missouri. La route parait longue.... alors on se met un bon CD d'Elvis et hop!

L'arrivée sur Saint Louis est grandiose depuis le pont qui enjambe le Mississippi. Son arche, le Gateway Arch link, se détache au loin de l'horizon. On commence à distinguer ses formes gigantesques.... 192m de haut !

1109 USA road of blues 519

1109 USA road of blues 487

Cette arche symbolise le passage entre l'Est et l'Ouest des Etats-Unis. C'est de Saint Louis que partait les convois pour la conquête de l'Ouest. On peut monter à l'intérieur de l'arche pour 10$/personne, cependant il est conseillé d'acheter ses places en avance si on veut avoir de la place. En dehors du symbole, elle est un vrai plaisir pour les photographes !1109 USA road of blues 485

1109 USA road of blues 473

1109 USA road of blues 514

Saint Louis a été fondée par les Français en 1764, elle est ensuite passée aux mains des espagnols après la défaite des français à la Guerre de 7 ans, puis secrètement rendue aux français en 1800 pour être finalement revendu par Napoleon aux Etats-Unis en 1803.

Nous avons séjourné à l'Hyatt Regency qui bénéficie d'une vue sensationnelle sur The Gateway Arch (219$/nuit) link.

 

J5 : De Saint Louis, Missouri à Nashville, Tennessee  : 536km

Encore une grande journée de conduite nous attend sur cette étape car nous avons décidé de faire un petit détour par Metropolis, la ville de SupermanMetropolis donne une vague impression de ville morte... Un Superman géant trône sur la place du centre ville juste à côté du musée de Superman. Il était fermé quand nous sommes passés. Du coup nous nous sommes repliés sur des beignets de crocodile dans un restaurant couleur locale. Pour ceux qui se demandent quel goût ça peut bien avoir le crocodile, vous mélangez des nuggets de poulet et des poissons panés et vous obtenez à peu près la texture et le goût du crocodile. Rien de bien transcendant donc mais c'était pour tester icon_wink.gifNous nous attendions au faste et à la démesure comme les américains savent si bien le faire quand il s'agit de mettre en scène des attractions mais rien de tel ici. On est en tête à tête avec Superman ! Bien rigolo ceci dit icon_cool.gif

1109 USA road of blues 544

1109 USA road of blues 560

Nous avons fait un autre détour sur la route pour passer via The Land Between the Lakes, un US National Recreation Area. Nous voulions changer des champs de maïs à perte de vue. Nous avons donc traversé ce parc et rencontré de beaux specimens de serpents au milieu de la route, de tortues et dans une micro réserve (entrée 5$/voiture) des bisons et des cerfs. Superbe ! Une belle parenthèse sauvage.

1109 USA road of blues 583

   1109 USA road of blues 593

1109 USA road of blues 613

Surprise aussi à la sortie de ce parc ! Un champ de tabac. Ca change du maïs!!! icon_razz.gif

1109 USA road of blues 623

Ce n'est qu'à la tombée de la nuit, exténués, que nous sommes arrivés à Nashville, Tennessee, la mecque de la musique country.  Nous avions réservé une chambre au Sheraton Music City Hotel (105$/nuit) qui se trouve à 20kms du centre-ville mais proche du Grand Ole Opry (THE salle de spectacle)  link.

 

J6 : De Nashville à Memphis, Tennessee : 341km

Après une bonne nuit de sommeil, nous étions prêts à visiter le Country Music Hall of Fame, le musée de la musique country et son histoire (22$/personne) link . Ce musée (dont l'architecture extérieure représente un piano) est extrêment riche et s'adresse à un public de connaisseurs. 1109 USA road of blues 685

Aucun audio guide disponible en français alors vous avez intérêt à être calés en anglais pour arriver à saisir un peu la foule de détails que le musée propose sur cette culture 100% US.

1109 USA road of blues 650 bis

 1109 USA road of blues 645

1109 USA road of blues 676

  ( mur de disques de platine )

Fan de Johnny Cash, je pensais avoir une culture country suffisante mais j'ai pu prendre toute la mesure de mon inculture en parcourant le musée. Un peu frustrant au final.

Il est temps de se remettre en route car Elvis nous attend..... à nous Memphis !

Nous avons dormi les 2 nuits passées à Memphis au Hyatt Place Memphis Primacy Parkway (137$/nuit ) link qui se trouve a 20mn de Graceland. Très pratique!

 

J7 : Memphis, Tennessee

Ce matin, on se lève tôt car Graceland nous attend ! J'avais réservé, par internet, plusieurs semaines auparavant, le 1er Platinum Tour du matin (36$/personne) link. Et je vous conseille de faire de même car Graceland est pris d'assaut par les touristes du monde entier. Il serait dommage de venir jusqu'à Memphis et de rester devant la grille de la maison d'Elvis....1109 USA road of blues 788

La visite est très bien organisée et permet à chacun, malgré la foule, de profiter du lieu. Tout commence par une file d'attente pour prendre une navette qui vous conduira à l'entrée de la maison avec les musiques d'Elvis en fond sonore. Avant de monter à bord, on vous distribue un audioguide dans votre langue. Sur le perron, un guide vous attend pour vous faire visiter la maison, suivez les consignes de votre audioguide. Les photographies (sans flash) sont autorisées à l'intérieur. On découvre alors l'univers du King. Fascinant !!! Je ne pensais pas qu'il était si simple et si sobre. Je l'imaginais comme toutes les rock stars : addict à l'alcool et à la drogue mais pas Elvis ! Sa drogue à lui c'était sa famille, ses amis, le sport, les chevaux et les engins à moteur ! Bon un peu les cachets (stimulants et somnifères) sur la fin de sa vie, on ne nous le cache pas. Le clou de la visite, c'est sa tombe. Beaucoup de monde pour lui rendre un dernier hommage. Allez hop! on remonte dans la navette, Adieu Elvis!

Le Platinum Tour donne accès au musée de l'automobile et de l'aviation, qui n'est autre que la collection privée du King. Alors pour nous la visite continue icon_cool.gif On peut voir à quel point Elvis était passionné d'engins à moteurs en parcourant sa collection : des Cadillac, des Rolls Royce, des Mercedes, des motos et même un tracteur ! Cependant, ce musée ne présente qu'une infime partie de sa collection (une vingtaine) car Elvis en acheta près de 200 et en offrit autant. Puis viennent les avions, 2 exactement dont le fameux Lisa Marie, un Convair 880. 1109 USA road of blues 815

Elvis le fit entièrement équiper à l'intérieur : lit, canapés, télévisions, salle de bain avec robinets en or massif.... Un véritable hôtel volant ! On peut lire sur la queue TCB (Takin' Care of Business). C'était son logo, son emblème. On le retrouve un peu partout chez Elvis : pendentifs, voitures, avions.... et même sur sa tombe!

Il s'est écoulé presque 4h depuis que nous sommes arrivés et nous n'avons pas vu le temps passer. Nous avons appris beaucoup de choses sur Elvis et repartons avec des chansons plein la tête! Aurevoir Graceland !

Une autre page de l'histoire des Etats-Unis et surtout des Noirs nous attend. Nous avons rendez-vous avec Martin Luther King. Direction le Lorraine Motel. 1109 USA road of blues 844

C'est là, devant la chambre 306, que le 4 avril 1968, Martin Luther King a été assassiné.

1109 USA road of blues 855 Aujourd'hui, il appartient au Civil Rights Museum de Memphis et on peut le visiter (13$/personne) link. Ce musée retrace toute l'histoire des Noirs aux Etats-Unis depuis l'esclavagisme jusqu'à nos jours en passant par la ségrégation. Il y a énormément de choses à lire à l'intérieur du musée et malheureusement tout est en anglais. Cependant, prenez le temps car on comprend bien mieux ce qui a poussé Martin Luther King a s'ériger devant cette injustice envers les noirs. Une autre partie du musée est consacrée à l'assassinat du Pasteur et à l'enquête qui a suivi. James Earl Ray sera arrêté quelques semaines plus tard et condamné à perpétuité pour le meurtre de Martin Luther King. Cependant, Ray a toujours clamé qu'il n'était pas seul responsable de la mort du Pasteur mais que c'était une conspiration impliquant la mafia et le gouvernement. Aujourd'hui encore, après de nombreuses investigations et révisions de procès, le doute plane toujours....

Quoiqu'il en soit c'est en partie grâce à l'action pacifiste du pasteur que les droits des noirs américains ont évolué. On ressort du Lorraine Motel avec une vive émotion, beaucoup de respect pour cet homme dévoué et un peu de honte d'être blanc.

Histoire de finir la journée sur une note plus gaie, nous sommes passés au Sun Studio, 706 Union Avenue, Memphis.

1109 USA road of blues 862

Crée en 1950 par Sam Philips, il enregistrait à l'origine des mariages et bandes sonores privées avant de se tourner vers la musique. A l'époque, il est l'un des rares à accepter d'enregistrer des artistes noirs, comme BB King, Ike Turner... C'est aussi là, qu'Elvis Presley (alors inconnu) enregistra, le 5 juillet 1954, That's All Right Mama qui deviendra son 1er tube. Puis d'autres artistes qui deviendront aussi célèbres, comme Jerry Lee Lewis ou encore Johnny Cash, viendront enregistrer leur futurs tubes. Sun Records passe alors du petit label de blues au statut de pionnier du rockabilly. Malheureusement suite au rachat des contrats d'Elvis Presley, Johnny Cash ou encore Jerry Lee Lewis par d'autres label (RCA, Sony...), Sun Records signe son déclin. Il sera vendu en 1969.

Aujourd'hui c'est devenu un mythe dans le monde du Rock'n Roll. Le 1er étage du Sun Studio est devenu un musée que l'on peut visiter pour 5$ et le rez de chaussée un bar-boutique souvenirs.

Rien de tel pour finir cette journée riche en découverte et en émotions qu'une bonne bière dans un juke joint sur Beale Street au son du Blues! Santé!!!

 

J8 : De Memphis, Tennessee à Vicksburg, Mississippi : 404Km

On quitte l'univers musical pour quelques jours afin de plonger dans l'histoire même des Etats-Unis avec la Guerre de Secession (1861- 1865). En route pour Vicksburg, Mississippi.

Sur la route, nous ferons un stop à Jackson, Mississippi afin de visiter le Mississippi Agricultural and Forestry Museum (5$/personne). C'est une petite ville agricole du Mississippi reconstituée qui permet de voir comment vivaient les américains (surtout les paysans) de cet état du Sud dans les années 1800. Très intéressant. C'est aussi dans ces alentours que nous verrons le seul champ de coton de notre périple.

1109 USA road of blues 994

Vicksburg se trouve au confluent du Mississippi et de la Yazoo River. Elle subit régulièrement de violentes crues : la plus importante a eu lieu en 1927. 1109 USA road of blues 946 bis

Malheureusement, il n'y a plus de bateau à aubes en circulation sur le Mississippi aujourd'hui. Le seul que nous avons pu trouver a été transformé en casino sur l'eau. 1109 USA road of blues 980 bisNous qui avions des images d'Uncle Berry Finn et de Tom Sawyer dans la tête avons été un peu décus par le Mississippi. Ce n'est plus qu'une autoroute à containers (10% des marchandises américaines transitent par cette voie) de 3780km de long que l'homme essaye de dompter en construisant des digues. A l'origine, c'était un fleuve sauvage dont le cours changeait régulièrement mais aujourd'hui il est canalisé, maitrisé et par conséquent dénaturé. Dommage!

C'est à Vicksburg qu'eut lieu une des plus importante bataille de la Guerre de Secession en 1863. Le siège de Vicksburg est organisé par le Général Grant (l'Union) afin de faire céder les Confédéres et ainsi maitriser le fleuve Mississippi (stratégique dans la victoire de la guerre).

1109 USA road of blues 963

Les Confédérés tiendront 40 jours mais à cours d'approvisionnement, ils se rendront le 4 juillet, scellant ainsi l'issue de la guerre.

Le site est désormais un parc national (8$/voiture) que l'on parcourt avec son véhicule link. Difficile de se rendre compte de l'importance des faits qui se sont déroulés ici car il ne reste plus rien pour en témoigner (à part un bateau). C'est une succession de stèles et de mémorials à la gloire des combattants et des différents régiments qui se sont affrontés sur ces terres. Par contre, le film diffusé à l'entrée du parc est passionnant. C'est une reconstitution de la bataille et du siège de Vicksburg qui permet de mieux comprendre ce qui s'est joué ici. A ne pas manquer (mais en anglais encore).

Pour la petite anecdote, c'est à Vicksburg aussi, que le 12 mars 1894, fut mis en bouteille pour la 1ere fois le Coca-Cola par Joseph Biedenharn.

Ce soir, nous ferons une nuit étape à la Quinta Inn Suite proche de l'autoroute link. Un très bon rapport qualité-prix (99$/nuit).

 

J9 : De Vicksburg, Mississippi à Lafayette, Louisiane : 333Km

On change encore d'Etat pour nous approcher du coeur de la culture noire américaine mais aussi de l'histoire française. Nous voilà en Louisiane ou plus précisément dans le comté Acadiane. Lafayette fut fondée en 1821 par un acadien, Jean Mouton, sous le nom de Vermilionville mais fut rebaptisée Lafayette en 1884 en l'honneur du marquis La Fayette.

1109 USA road of blues 1027

(Eglise de Lafayette)

Les Cadiens, appelés aussi Cajuns, sont les descendants des Acadiens qui ont été déportés à la fin du XVIIIème siècle de Nouvelle Ecosse (et alentours) suite à leur refus d'allégeance à la couronne britannique. La déportation des Acadiens de 1755 se nomme le Grand Dérangement. Cependant les Cadiens n'étaient pas les 1ers francophones à s'installer en Louisiane puisque des Bretons, des Normands et des Quebecois étaient déjà présents depuis 1684 (date de la découverte de la Louisiane par les Français). Les Cadiens sont très fiers de leurs origines et de leur langue malgré les nombreuses répressions qu'ils ont subi. Vous verrez donc beaucoup de nom de rue en français et d'américains aux doux noms de chez nous. Attention, cependant, ce n'est pas le français que nous connaissons qui est pratiqué mais bien le Cajun (un genre de mélange de vieux français, de quebecois et d'anglais) et il n'est pas très facile de les comprendre. Leur cuisine est très bonne aussi mais elle s'apparente plus à la cuisine des Antilles avec beaucoup d'épices.

Nous avons logé au Savoy B&B à Scott, Louisiane et ce fut notre gros coup de coeur du séjour! Rodney nous a accueilli avec beaucoup de gentillesse chez lui. Nous avions réservé la chambre dans la maison à 90$ la nuit et il a proposé de nous installer dans le cottage pour le même prix afin que nous soyons plus tranquilles. Ce cottage est fantastique : un vrai musée ! Rodney est un collectionneur et un passionné des années 50 - 60. Alors dans le cottage on peut trouver un authentique jukebox d'époque (en parfait état de marche), un réfrigérateur qui sert de commode, un billard au 1er étage avec un vieux distributeur de canettes... Et sur la terrasse, un jacuzzi privé. Nous aurions vraiment aimé rester plusieurs jours ici car nous nous sentions très bien. Le petit déjeuner, copieux, est servi dans la cuisine de Rodney. J'ai encore cette douce odeur de bacon grillé qui vient me chatouiller les narines en mémoire. Si vous lui demandez, il se fera une grande joie de vous montrer son petit bijou : une Ford Mustang 1968 d'origine...

Rodney a pu aussi nous aider à trouver un guide pour aller visiter le Lake Martin (20$/personne) car celui que nous avions réservé était malade (Norbert Leblanc, une figure locale francophone de plus de 75 ans).

C'est une adresse que nous recommandons chaudement !

 

J10 : De Lafayette à Houma, Louisiane : 176Km

Ce matin nous sommes attendus par Sean Guchereau (anglophone lui par contre) pour découvrir la faune et la flore du Lake Martin, vers Breaux Bridge (attention certains Swamp Tours sont de véritables attrape-touristes, soyez vigilants lors de votre choix). 2h de barque à fond plat à travers les lentilles d'eau, les nénuphars, les cyprès envahis de mousse espagnole, les tupelos...1109 USA road of blues 1064

1109 USA road of blues 1126

(Sextoy Cajun)

Le Lake Martin est un sanctuaire ornithologique avec plus de 200 espèces (ibis, hérons, aigrettes...) qui viennent nidifier chaque année, sans oublier le grand nombre d'alligators qui peuplent les eaux et les rives du lac. 1109 USA road of blues 1054

1109 USA road of blues 1101Une balade de toute beauté en dehors des circuits classiques. Mais n'oubliez surtout pas votre anti-moustiques, une casquette et une bouteille d'eau !!!

NB : Voici le blog passionnant et passionné d'un français sur la Louisiane link

 

J11 et J12 : Houma, Louisiane

Nous avons choisi de poser nos valises dans un B&B typiquement Cajun à Houma : le Julia's Cajun Country B&B (125$/nuit) link. C'est un B&B réputé et nous avons été très bien reçus par Julia et son mari Enis (extrêmement bavard). Cependant, la rigueur de l'organisation et des horaires est quasi militaire dans cette maison alors soyez ponctuels ! Pour la déco, si vous faites une allergie aux fleurs (en papiers, en peinture, en tissu, en plastique, en vrai....) evitez l'adresse car Julia en est fan ! Ils sont francophones (Julia apprend le français au contact des touristes et se débrouillent vraiment très bien. Perso, je la trouvais beaucoup plus compréhensible que son mari Cajun) et prêts à vous conseiller et vous aider pour faire de votre séjour un moment agréable.

Au programme de ces 2 jours : les plantations de canne à sucre et les bayous.

Notre 1ère plantation fut la Laura Plantation (18$/personne) link, près de Vacherie. 1109 USA road of blues 1164La visite guidée dure environ 1h30 et certains tours ont lieu en français (vous renseigner avant pour connaitre les heures concernées). Nous avons eu la chance de suivre une visite en français et le guide était fantastique! Nous avons pu lui poser toutes les questions possibles, il avait toujours la réponse. La Laura Plantation est l'une des dernières plantations créole de Louisiane. Construite en bois en 1820 et surélevée par rapport au sol, elle se distingue des autres plantations américaines de style néo-classique. Elle reste encore assez intimiste puisque peu visitée par les hordes de touristes américains. 1109 USA road of blues 1182C'est à travers l'histoire de la famille Locoul sur plusieurs générations que nous visitons cette propriété. La canne à sucre était la culture principale de la plantation et c'est grâce aux esclaves noirs que cette plantation a fonctionné pendant des années. Ici, l'esclavagisme n'est pas un sujet tabou, on peut même visiter d'anciennes cases d'esclaves (ce qui n'est pas le cas des plantations américaines) et mieux appréhender les conditions de vie des noirs à cette époque. 1109 USA road of blues 1194

Un autre tour, proposé dans le quartier français de la Nouvelle Orléans, est directement lié à la famille Locoul. Nous n'avons fait le rapprochement qu'une fois le tour entamé. Nous avons donc pu suivre cette famille et tous les mystères qui planent autour d'elle en 2 parties. Mais j'y reviendrais plus tard quand nous serons à la Nouvelle Orléans icon_wink.gif

Afin d'approfondir notre connaissance des plantations et de l'histoire de la Louisiane, nous sommes allés visiter une autre plantation emblématique : la Oak Alley Plantation (18$/personne) link (elle est à quelques kilomètres de Laura Plantation). C'est la plus photographiée de toutes les plantations. Qui n'a jamais vu cette image?1109 USA road of blues 1205

Cette maison de style néo-classique date de 1837. Ici, nous sommes dans le tourisme de masse avec le flot de bus incessant mais l'organisation est bien rôdée et la visite reste agréable. Nous sommes accueillis par une réplique de Scarlett O'Hara (kitch mais rigolo) pour une visite guidée en anglais de 45mn environ. Tout est réglé, pas le temps de flâner dans les pièces. On présente la vie des habitants de la maison mais on passe volontairement sur les esclaves. Chut!

Quoiqu'il en soit, si on vient visiter Oak Alley Plantation ce n'est pas pour sa visite guidée mais pour ses chênes centenaires et son architecture. 1109 USA road of blues 1216 bis

Pour finir la journée, nous décidons de nous offrir un tour en airboat dans les bayous link au coucher du soleil (50$/personne). Direction Des Allemands. Nous aurons le privilège d'être seuls dans l'airboat et donc d'avoir une balade en amoureux au milieu des crocodiles et des moustiques ! Sensations garanties !!! Une sacrée expérience !!! 1109 USA road of blues 1306Sans parler de la beauté du paysage et de la rencontre avec Big Al, un crocodile mâle de plus de 3m de long (l'animal de compagnie de la famille comme ils l'appellent ici! Ils le nourrissent régulièrement donc il a un peu perdu son côté sauvage). Alors, certes, pour le côté sauvage de la chose, on repassera mais quel effet de voir une telle bête! Nous avons aussi beaucoup appris sur l'ecosystème de la région et sur les crocodiles (même petits, ils sont dangereux!)1109 USA road of blues 1344

Nous avons adoré ce tour.

Nous voulions voir à quoi ressemble la côte de la Louisiane alors nous sommes allées jusqu'au bout de la route 56, à Cocodrie. 1109 USA road of blues 1268C'est bien le bout du monde, ici ! Les maisons sont toutes sur pilotis pour se protéger des marées et chacun possède sa braque à fond plat. On a comme une sensation de déjà vu avec les pêcheurs à la crevette...... Forrest Gump !!!1109 USA road of blues 1251

 

J13 à J16 : De Houma à La Nouvelle Orléans, Louisiane : 93km

Voilà notre roadtrip arrive à son terme : La Nouvelle Orléans.

Nous nous installons au 1896 O'Malley House, link dans la Cooney Suite (125$/nuit). Larry est un hôte fantastique. Nous avons adoré notre séjour chez lui. Tout est fait ici pour que l'on se sente bien. Il y a un ordinateur avec accès internet de disponible dans l'entrée ainsi qu'un frigo avec vins et sodas à discrétion. Le petit déjeuner est copieux, varié et servi avec beaucoup de classe. Larry est présent chaque matin pour conseiller et aider ses invités à organiser leur journée. Le tramway pour se rendre au centre ville passe juste au bout de la rue et les tickets sont en vente au Walgreen juste en face. Nous conseillons vraiment cette adresse!

Evidemment, c'est au French Quarter ou Vieux Carré que nous nous rendons en 1er. C'est dans ce quartier que les créoles francophones vivaient. Son architecture est typiquement espagnole puisqu'il date de l'époque coloniale espagnole (les bâtiments français ont quasiment tous péris dans les incendies de la fin du XVIIIème siècle).1109 USA road of blues 1381

1109 USA road of blues 1401

Quand les américains ont racheté la Louisiane, ils ont construit un quartier anglophone en amont. Les 2 civilisations vivaient donc séparées par une grande artère, Canal Street. Aujourd'hui encore la différence est flagrante entre les buildings typiquement américains d'un côté et les habitations créoles de l'autre.

Sur les conseils du Guide du Routard, nous sommes allés réserver notre tour guidé en français du quartier (22$/personne) : Le Monde Créole link. Et c'est là que nous avons retrouvé notre fameuse famille Locoul ! Cette visite n'est pas une visite guidée classique. C'est un voyage dans le temps! C'est grâce aux mémoires de Laura Locoul, dernière personne à avoir dirigé la plantation de Vacherie, que nous allons remonter les années. C'est à travers cette famille aussi que nous allons toucher du doigt l'histoire de la Louisiane mais aussi de la France. FANTASTIQUE ! C'est un peu comme un roman policier mais grandeur nature. Je ne vous en dis pas trop car il faut ménager le suspens et aller par soi même découvrir cette histoire icon_wink.gif

Si vous avez un peu de temps devant vous, allez vous balader dans le Garden District. C'est là que vous trouverez les plus belles maisons et les plus chères aussi. Ouvez l'oeil, car certaines ont servi de décors dans des films américains..... moi j'ai retrouvé celle de "L'étrange histoire de Benjamin Button"! icon_cool.gif

Au cimetière Saint Louis, vous trouverez de nombreuses tombes aux noms français et certaines encore inoccupées mais achetées par des célébrités (Nicolas Cage) flambant neuves. Il y a aussi une célébrité vaudou enterrée là bas : Marie Laveau. Cette créole morte en 1881 était une prétresse vaudou renommée et aujourd'hui encore le mythe perdure car sa tombe est recouverte de croix et d'offrandes.

Nous avons aussi visité le World War II Museum (27$/personne avec le film) link car c'est ici, en Louisiane, que les bateaux qui ont servi au débarquement de Normandie ont été inventés. Ils étaient inspirés des bateaux à fond plat utilisés dans les bayoux. Encore un musée extrêmement bien documenté sur plusieurs étages. Il faut prévoir presque la journée si l'on veut tout voir. En parcourant ces diverses expositions on comprend mieux l'ampleur de cette grande guerre, qui pour nous français, se cantonnait à notre territoire mais qui en réalité fut énorme aussi dans le Pacifique. Vraiment très instructif et très complet.

Si le soir, il vous reste encore quelques forces, rendez-vous dans les alentours de Bourbon Street (mais pas Bourbon Street en elle-même qui n'a rien de typique) ou du Faubourg Marigny pour aller écouter des groupes de blues ou de jazz. Ambiance garantie et musique super !

 

J16 :Départ

Pour nous le voyage prend fin, nous reprenons l'avion pour Atlanta puis la France.

Nous avons parcouru plus de 3 000 km du Nord au Sud, traversé 6 Etats et découvert toute une partie de l'histoire des Etats-Unis à travers sa musique, son agriculture, ses guerres.... Un voyage magnifique et instructif.

 

God Bless you America !

 

Voici un site internet d'un amoureux de cette route link, je me suis beaucoup inspirée de son parcours pour organiser notre voyage. C'est un vrai passionné de musique, bien plus que moi je l'avoue.

 

 

 

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

plombier paris 14 26/01/2015 11:56

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

click here 11/04/2014 11:27

I have not seen such a beautiful city that is filled with such lovely buildings. Thanks for shooting some attractive stills of these and I cannot explain how much I like it. It is awesome and no one would like to miss a chance to travel through this route.

lili en escales 11/04/2014 14:18

Thank you for your commentary. I'm enjoy if you like my blog and my photos. It was a very nice trip in US, as usual.
Next one will be Yellowstone normally....

BARREAU 15/12/2013 12:22

Merci pour votre réponse. Nous envisageons donc notre voyage pour fin septembre/début octobre 2014. En ce qui concerne Miami nous pensions prendre un vol New Orleans - Miami et passer juste 3 ou 4
jours en hôtel pour profiter de la plage et se reposer du road trip (sans voiture de loc). Nous avons, comme vous, adoré l'Ouest Américain, pourrions nous être déçus par ce voyage moins "nature"
mais sans doute plus proche de la population. Pourrions nous communiquer par mail ? J'ai une option de vol qui me semble intéressante. Merci encore et merci de votre aide.

Jean-Paul CABANIS 02/10/2013 19:09

L'an dernier, j'ai fait le circuit de Lili (mais en sens inverse) au départe d la Nouvelle-Orléans. J'en garde un souvenir extraordinaire. Cette traversée Sud-Nord par la 61 le long du Mississippi
avec un détour dans les Bayous et l'inévitable paasage à Nasville m'a plongé dans une amérique que je ne connaisais pas. Pauvre, même quelquefois presque misérable mais cependant très attachante.
Et tous les soirs musique dans les rue, les boîtes et à tous les étages! Avec la chance d'avoir pu faire le Blues dans la boîte de BB King à Memphis avec des musiciens d'un niveau époustouflant.
Souvenir mémorable de cette soirée pour un petit musicien français. 27 jours de ballade dans cette amérique profonde jusqu'à Chicago et beaucoup de photos des bluesmen, des champs de coton en fleur
et des paysages cette région tellement interessante.
En juin dernier, retour aux States cette fois, dans l'Utah et l'Arizona sur 2 spots photographique inouis: The Wave (vague minérale dans Paria Canyon) (où j'ai pu obtenir le très rare permis
d'accés) et Antelope Canyon à proximité de Page. Là, on photographie les 2 slot canyons (lower et Upper)souterrains. La lumière du soleil à cette époque de l'année pénètre par la fente rocheuse en
surface dans un défilé sculpté par l'érosion. Les parois s'illuminent de couleurs extraordinaires allant du jaune citron au pourpre en passant par des rouges profonds. A l'opposé, le reflet de la
lumière prend des teintes bleutées, violacée. Etonnant. Le plus surprenant est que ces couleurs sont peu visible à l'oeil humain mais au contraire très perceptible au capteur numérique! Et puis il
y a eu Arches, Canyonland etc.
IL N'Y A RIEN DE PLUS BEAU QUE CES VOYAGES EN INDIVIDUEL
Bien cordialement

lili en escales 06/10/2013 07:54



J'ai fait aussi Antelope Canyon (cf Lili dans les parcs de l'ouest des USA) et je confirme c'est magique !!! Contente de lire que vous avez aimé votre roadtrip aussi ;-)


Au plaisir.


 



BARREAU 02/10/2013 11:38

Super blog et excellemment documenté (photos, liens, descriptions...). Nous envisageons exactement le même circuit sur la route du blues mais hésitons encore sur la meilleure période (come vous fin
septembre ou mai ?). Pouvez vous nous conseiller sachant que nous souhaiterions prolonger par 3/4 j à Miami ? Merci d'avance et encore toutes nos félicitations !

lili en escales 02/10/2013 15:45



Merci à vous pour vos compliments ! Je suis aussi très contente de voir que mon blog est utile pour d'autres voyageurs comme vous


Je ne saurais pas trop vous conseiller sur le mois a privilégier mais septembre est un excellent moment pour effectuer ce roadtrip. Hormis 2j de pluie sur Chicago, nous avons été gâtés côté
météo.


Aller à Miami après tant de route me parait de trop sauf si vous avez 3 semaines de vacances... les distances sont longues aux USA et des étapes trop longues peuvent gâcher le plaisir du
roadtrip. Nous avons préféré visiter Miami sur un autre séjour aux USA (cf l'article sur la Floride). Après c'est à vous de décider..


Si vous avez d'autres questions ou besoin de précisions, n'hésitez pas.


Je vous souhaite un excellent séjour sur la route du Blues !


 



Jean-Paul CABANIS 22/09/2012 13:24

Je viens par hasard en faisant des recherches sur la 61 Road de prendre connaissance de votre voyage effectué l'an dernier aux USA.
Très interressant , bien documenté et de splendides photos à l'appui. Félicitations !
Je m'apprête à partir (mardi 25 septembre prochain) pour faire ce même voyage en individuel et en solo,l'itinéraire étant identique, mais en sens inverse au départ de la Nouvelle-Orléans. Je
prévois de le réaliser en 3 semaines, histoire de prendre un peu de temps, bien que des segments entre 2 étapes soient quelquefois un peu long (Nashville Saint Louis, par exemple. Je regrette de ne
pas avoir connu votre blog un peu plus tôt car j'aurais eu à coeur de vous poser quelque questions... Il est maintenant sans doute un peu tard.
Je me permets de vous communiquer mon numéro de téléphone de mon domicile dans le Var si vous voulez bien me rappeler.
Je vous en remercie par avance.
Avant le départ, on a souvent besoin d'être rassuré! Mais, une fois sur place on se débrouille toujours.
Quoiqu'il en soit, je vous félicite une nouvelle fois.
Jean-Paul CABANIS

Domicile: 0494894189

lili en escales 09/10/2012 16:21



Bonnes vacances aux USA !!!



JB07 17/08/2012 08:26

La black music, yessss
Les baillous, Reyesssss
La DODGE, ReReyesssss

lili en escales 17/08/2012 08:58