Lili en Week-End à Londres

Publié le par lili en escales

Lili en Week-End à Londres

Du 23 au 25 mai 2015

Quand on pense à Londres, on pense au métro, aux bus à impérial, aux cabines téléphoniques rouges, à Big Ben, à la monarchie et ses bobbies, au fish & chips, aux pubs... Bref à tous ces clichés qui nous viennent automatiquement en tête. C'est ce que nous sommes donc allés voir de plus près le temps d'un WE.

Carte touristique de Londres

Carte touristique de Londres

Plan du métro londonien

Plan du métro londonien

Samedi 23 mai 2015

Une fois n'est pas coutume, nous prenons le train pour voyager. Ben oui! Je sais, c'est pas de moi tout ça mais c'est organisé par le CE de mon mari alors on ne va pas se plaindre ;-)

Réveil à 3h45, ça pique! Nous retrouvons tous les participants au séjour à la gare de La Part Dieu à 5h30 comme prévu. Chacun récupère ses billets et ses bons d'échange pour le reste du voyage et en voiture! Direction Lille-Europe pour la correspondance avec l'Eurostar.

A 10h, nous débarquons gare St Pancras. Nous voilà en territoire anglais! Nous sommes accueillis par une guide francophone à l'allure et à l'humour très british. Nous ne devrions pas nous ennuyer... Elle nous mène jusqu'au bus qui doit nous faire faire un tour de Londres et de ses points d'intérêts. Nous sommes un peu déçus quand nous découvrons qu'il s'agit d'un bus tout à fait banal et non d'un bus à impérial. Dommage, on fera avec!

Pendant plus de 3h, nous sommes promenés dans les rues embouteillées de Londres avec notre guide qui s'avère être complètement allumée. A 13h, notre réveil plus que matinal commence à peser sur nos paupières et la faim nous taraude. J'ai hâte d'arriver à l'hôtel, de poser mes affaires, manger un bout, me rafraîchir et partir à la découverte de Londres par moi-même. Définitivement les voyages organisés c'est vraiment pas ma tasse de thé ;-)

Ce que je retiens de ce tour, c'est le goût immodéré de notre guide pour le champagne et les mets français, son rire proche de l'orgasme et son humour très british et qu'elle a tenu un second rôle dans Harry Potter. Ah si j'allais oublier! Circuler dans Londres, surtout le samedi, c'est l'enfer!

Bref, à 14h30, nous voilà enfin au Holiday Inn Express West London, notre hôtel pour les 2 prochaines nuits. Avec un petit déjeuner à 4h du mat', je me ferais bien un rosbif là, tout de suite maintenant!

Alors sans perdre une seconde, nous sautons dans le métro direction le centre-ville pour casser la croûte. Notre première vision de Londres sera donc une chaîne de fast-food au nom très français "Prêt à manger". On en rêvait :-)

Lili en Week-End à Londres

Après ce sandwich providentiel, nous sommes d'attaque pour arpenter les rues de La City et de l'East End. La pluie a cessé mais le ciel est toujours d'un gris uniforme. Pas génial pour les photos mais bon nous sommes à Londres et Londres sans son ciel gris ce n'est plus Londres ;-)

Nous commençons par le Leadenhall Market que nous avait conseillé notre guide. Ce marché couvert datant du XIVème siècle a servi de décors pour de nombreux films dont "Harry Potter à l'école des sorciers", "L'échange" et "Lara Croft, Tomb Raider" avec Angelina Jolie.

Il est magnifique!

Leadenhall Market
Leadenhall Market

Leadenhall Market

A quelques rues de là, se dressent quelques unes des plus belles oeuvres d'architecture moderne que l'on peut voir à La City : l'Ogive de Foster (surnommé le concombre), la Lloyd's Tower (qui ressemble à une usine), le Talkie Walkie (au nom évocateur) ou encore l'Hôtel de Ville.

Quelques buildings de La City

Quelques buildings de La City

2 bus à impérial dans le quartier de La City : l'original et le nouveau model

2 bus à impérial dans le quartier de La City : l'original et le nouveau model

Nous laissons derrière nous les gratte-ciels de La City pour rejoindre Tower of London. Cette forteresse construite en 1066 par Guillaume le Conquérant a servi tour à tour de résidence royale, d'observatoire, de ménagerie, de prison. Elle abrite aujourd'hui les joyaux de la Couronne et peut se visiter pour la modique somme de 24.5£. Rien que le prix ça calme! Pour le coup, on passe notre chemin.

Tower of London

Tower of London

Nous poursuivons en direction de la Tamise pour voir le Tower Bridge. Ce pont basculant est l'un des emblèmes de Londres. Construit en 1894 pour désengorger le trafic du London Bridge, le Tower Bridge s'ouvrait alors près de 50 fois par jour pour laisser passer les bateaux. Aujourd'hui il ne s'ouvre plus que 3 fois par jour à heure fixe.

Le Tower Bridge

Le Tower Bridge

Nous avons eu la chance d'être sur place à la bonne heure et ainsi observer le pont s'ouvrir pour laisser passer un voilier. La manoeuvre ne dure pas bien longtemps. En quelques minutes seulement, le pont se lève et se rabaisse, redonnant ainsi la priorité au trafic routier.

Ouverture du Tower Bridge pour laisser passer un voilier

Ouverture du Tower Bridge pour laisser passer un voilier

Nous ne pouvions faire l'impasse sur la visite du Tower Bridge et de son musée (entrée 9£ par personne) car Julien est un passionné de ponts. Je ne vous cache pas que la visite n'est pas à la hauteur du prix d'entrée mais elle reste intéressante pour ceux qui aiment les machineries d'époque.

Mécanismes hydrauliques du Tower Bridge

Mécanismes hydrauliques du Tower Bridge

Quelques outils dans la salle des machines

Quelques outils dans la salle des machines

Sur la passerelle, un plancher de verre a récemment été installé à plus de 40m au-dessus de la Tamise. C'est très impressionnant!

La Tamise vue depuis le plancher de verre du Tower Bridge

La Tamise vue depuis le plancher de verre du Tower Bridge

Par contre, la vue de Londres qui s'offre à nous depuis la passerelle n'apporte rien de plus que ce que l'on peut voir depuis le pont en lui-même. Alors ne payez pas l'entrée si c'est juste pour la vue, vous seriez déçus.

Vue sur la Tamise et les gratte-ciel de La City depuis la passerelle du Tower Bridge

Vue sur la Tamise et les gratte-ciel de La City depuis la passerelle du Tower Bridge

Comme les émotions ça creuse, on se s'offre une petite glace au marchand ambulant à la sortie du pont. Ce cône va d'ailleurs m'inspirer....

Ca ne vous fait penser à rien?

Ca ne vous fait penser à rien?

A quelques mètres du Tower Bridge, se trouve la Hay's Galleria. A l'origine cette galerie était un quai où près de 80% de la production de thé était importée. Massivement bombardée pendant la seconde guerre mondiale puis délaissée dans les années 1960 au profit de ports plus profonds, la Hay's Galleria renait de ses cendres dans les années 1980. Elle est alors transformée en galerie avec la création d'un plancher à la place du quai et d'une verrière. Au milieu trône une fontaine avec une sculpture en bronze d'un navire pour commémorer le patrimoine maritime de la galerie.

Le tout est magnifique à voir.

La Hay's Galleria

La Hay's Galleria

Le soleil semble décidé à faire une percée en cette fin d'après-midi alors nous prenons le métro pour nous rendre à Westminster sans perdre 1 seconde.

A la sortie du "tube", nous tombons directement sur Big Ben. En fait il s'agit de la tour horloge du Palais de Westminster qui n'est autre que le siège du parlement britannique.

Construite dans les années 1850, la tour mesure 96m de haut et la cloche pèse plus de 13 tonnes. D'ailleurs, la 1ère cloche, installée en 1856, se fend quelques mois plus tard. Elle est alors remplacée en 1859 mais là encore, comble du sort, elle se fend 2 mois plus tard. Cette fois, la cloche n'est pas remplacée mais elle est orientée de manière que le marteau ne frappe pas à l'endroit de la fissure. C'est pour cela que le son de la cloche de Big Ben est reconnaissable entre tous.

Palais de Westminster et Big Ben
Palais de Westminster et Big Ben
Palais de Westminster et Big Ben

Palais de Westminster et Big Ben

Juste derrière Big Ben se trouve l'Abbaye de Westminster. Construite au XIIIème siècle, l'abbaye est le lieu de sépulture d'une partie des rois et des reines d'Angleterre mais aussi des personnages célèbres. Sans oublier que pratiquement tous les couronnements des monarques anglais (à l'exception d'Édouard V et d'Édouard VIII ) ont eu lieu au sein de cette abbaye.

L'abbaye peut se visiter mais le prix d'entrée n'est pas donné (16£) et il y a toujours une queue interminable pour y accéder. En ce qui nous concerne, nous avons donc fait l'impasse et puis nous n'avions pas bien le temps...

Abbaye de Westminster
Abbaye de Westminster

Abbaye de Westminster

Nous retournons vers la Tamise et le Westminster Bridge pour admirer le London Eye, appelé aussi Millennium Wheel. Cette grande roue installée pour les festivités de l'an 2000 comporte 32 nacelles qui peuvent embarquer chacune 25 passagers. Il faut compter 30mn pour une rotation complète et la modique somme de 21£. On se contentera donc de l'admirer d'en bas ;-)

London Eye

London Eye

Pendant que nous admirions le London Eye, un objet flottant non identifié nous a attiré l'oeil. Après quelques minutes d'observation méticuleuses, nous avons réussi à définir le dit objet : une maison tractée par un bateau. Jusque-là tout va bien...

Une maison flottante sur la Tamise avec son jardin

Une maison flottante sur la Tamise avec son jardin

Il est déjà 19h passées et l'envie d'une bonne bière fraîche nous titille. Nous nous mettons donc en quête d'un pub. Ca ne devrait pas être bien difficile à trouver dans Londres...

L'entreprise va s'avérer un peu plus compliquée que prévu en fait. Les 2 pubs que nous avions repérés dans le quartier sont privatisés pour la soirée. Pas de chance!

Nous reprenons donc le métro pour nous rendre sur Piccadilly Circus et trouver ce fameux pub.

le métro de Londres
le métro de Londres

le métro de Londres

A Piccadilly Circus, nous retrouvons la foule et l'animation. Ca grouille de partout! Et comme nous sommes samedi, il doit y avoir autant de touristes que de Londoniens en goguette.

Les enseignes lumineuses dégagent une chaleur impressionnante, on se croirait presque à Time Square à New York!

Taxi circulant à Piccadilly Circus

Taxi circulant à Piccadilly Circus

Nous trouvons sans grande difficulté un pub (Le Saint James Tavern) où boire une bonne pinte et avaler un fish & chips. Nous voilà rassurés ;-)

Nous avons été surpris par la présence d'enfants au milieu des clients tous plus bruyants les uns que les autres, mais à 20h tapantes, les pubs familiaux se muent en pubs de nuit. Un employé du pub vient alors informer les parents que les enfants doivent quitter l'établissement. Une sorte de couvre-feu qui semble être bien accepté par la population. Attention c'est aussi l'heure où les pubs arrêtent de servir à manger. Passées 20h, on mange liquide ;-)

Fish & Chips

Fish & Chips

Cette petite pause repas nous a requinqué. Nous décidons donc d'aller revoir le Tower Bridge de nuit avant de rentrer à l'hôtel pour une bonne nuit réparatrice.

Tower Bridge by night

Tower Bridge by night

Dimanche 24 mai 2015

Ce matin, nous ne trainons pas trop au petit déjeuner car nous avons encore une très longue liste de choses à voir et à faire dans Londres.

A 9h, nous sommes déjà devant le 10, Downing Street, la résidence et le bureau du 1er Ministre Britannique. Impossible de s'en approcher car la rue est totalement bloquée par de lourdes grilles en acier gardées par plusieurs policiers. On est loin de l'image de la petite maison "comme tout le monde" que les médias laissent imaginer.

10 Downing Street10 Downing Street

10 Downing Street

Prochaine étape : Buckingham Palace. Pour ce faire, nous traversons St James's Park. Enfin, nous tentons car aujourd'hui se déroule le marathon de Londres. De nombreuses rues sont réservées à la course, nous compliquant sérieusement la tâche.

Saint James's Park et une statue de Shaun le mouton
Saint James's Park et une statue de Shaun le mouton

Saint James's Park et une statue de Shaun le mouton

Les canards, eux, ne semblent pas troublés par toute cette agitationLes canards, eux, ne semblent pas troublés par toute cette agitation

Les canards, eux, ne semblent pas troublés par toute cette agitation

A l'approche de Buckingham Palace, tout se complique car la course passe juste devant. Nous devons faire de gros détours pour nous approcher des grilles et il y a foule.

La relève de la garde a normalement lieu tous les jours à 11h30 de début avril à fin juillet, et tous les 2 jours le reste de l'année. Les gardes assurant la relève viennent de la caserne Wellington à pied au rythme de la fanfare militaire. La cérémonie se déroule dans la cour du palais et dure environ 40 mn. Mais elle peut être annulée en cas de mauvais temps (pourquoi il fait beau dès fois en Angleterre???), de planning de l'armée, de marathon.... Bref, mieux vaut consulter le site de Changing The Guard (http://www.householddivision.org.uk/changing-the-guard-calendar) avant votre visite.

Ce qu'évidemment nous n'avons pas fait et surprise.... la relève est annulée! WTF!!!

Décidemment, ce marathon veut nous gâcher notre journée!

Evidemment, nous ne verrons pas l'ombre d'un chapeau d'Elizabeth, encore moins la dernière petite princesse Charlotte, mais on s'en doutait un peu. Pourtant on aurait pu... Eh oui! car il existe un signal pour savoir si la Reine se trouve au palais ou pas : le drapeau. En effet, s’il n’est pas en berne, c’est que la Reine est présente dans l’enceinte du palais.

A savoir que le palais de Buckingham était à l’origine un manoir construit par le Duc de Buckingham en 1703. En 1826, le roi George IV décide de le faire transformer en palais royal grâce aux services de l’architecte John Nash. Il deviendra la résidence officielle de la famille royale à Londres en 1837. La reine Victoria a été la première à y résider.

Quelques chiffres pour se rendre compte de l'importance du bâtiment : le palais comporte 775 pièces dont 19 servent aux réceptions. Plus de 450 personnes travaillent au palais et environ 50 000 personnes sont reçues chaque année lors de réceptions diverses organisées par la famille royale.

Buckingham Palace
Buckingham Palace

Buckingham Palace

Un garde de Buckingham Palace impassible

Un garde de Buckingham Palace impassible

Nous décidons d'un commun accord d'abréger la visite des environs pour mettre le cap sur le Royal Albert Hall. Espérons que nous retrouverons un peu de tranquillité là-bas...

En traversant la route, un feu rouge attire mon attention. Aurait-on fait un voyage spatio-temporel?!

Feu rouge d'une autre époque

Feu rouge d'une autre époque

Le Royal Albert Hall est une salle de forme ovale consacrée aux arts, notamment des concerts. Inaugurée en 1871, elle a été nommée ainsi en l'honneur du Prince Albert, mari de la Reine Victoria. Son style architectural me fait beaucoup penser à Rome.

Le Royal Albert Hall

Le Royal Albert Hall

De l'autre côté de Kensington Road, face au Royal Albert Hall, se trouve le Albert Memorial.

Ce mémorial de style néogothique a été érigé à la gloire du Prince Albert en 1875. Il mesure près de 50m de haut. Aux 4 coins du socle se trouve une statue représentant chacun des 4 continents. C'est assez ostentatoire comme mémorial, presque surprenant.

Albert Memorial

Albert Memorial

Nous poursuivons notre visite jusqu'à Notting Hill. Ce petit quartier un peu hippie-chic a vu sa côte de popularité littéralement exploser avec le film "Coup de foudre à Notting Hill". En se baladant dans les rues, on s'attend à chaque instant à voir débouler Hugh Grant ou Julia Roberts ;-) Bon, je vous rassure je ne me suis retrouvée nez à nez avec aucun des 2 mais avec beaucoup de touristes venus flâner comme nous.

Par contre en dehors des rues commerçantes très animées comme Portobello Road et Westbourne Grove, Notting Hill est un quartier résidentiel assez calme. Ici, de nombreux styles de maisons cohabitent : les mews (anciennes écuries réhabilitées), les cottages (anciennes maisons d'ouvriers aujourd'hui transformées en maisons de poupée avec leurs façades colorées), les maisons victoriennes avec leurs bow windows typiques, ou encore les maisons géorgiennes construites après le grand feu de 1666. Ces dernières ne devaient être faites que de briques ou de pierres (le bois était interdit) et devaient présenter une façade plate sans bow window pour éviter la propagation des flammes en cas d’incendie. Elles sont plus hautes que les maisons victoriennes avec généralement 4 étages et n’ont pas de grands jardins.

Quelques jolis cottages de Hillgate Place et Farmer Street
Quelques jolis cottages de Hillgate Place et Farmer Street
Quelques jolis cottages de Hillgate Place et Farmer Street

Quelques jolis cottages de Hillgate Place et Farmer Street

Il faut savoir que l'architecte qui traça les plans du quartier de Notting Hill, Thomas Allom, décida de construite les habitations autour des jardins et non l'inverse comme dans les autres quartiers de Londres. Cette particularité implique que les maisons avaient un accès direct au jardin communal tandis que les passants n'y avaient pas accès et le jardin ne pouvait pas être vu de la rue.

Maisons géorgiennes à Lansdowne Crescent

Maisons géorgiennes à Lansdowne Crescent

Autres styles de maisons géorgiennes dans Notting Hill
Autres styles de maisons géorgiennes dans Notting Hill

Autres styles de maisons géorgiennes dans Notting Hill

En flânant dans Westbourne Grove, nous sommes tombés sur une boutique All Saints. Nous l'avons reconnu immédiatement grâce à sa vitrine décorée de vielles machines à coudre. Cela nous a fait penser à notre séjour à Chicago (http://lili-en-escales.over-blog.fr/article-lili-sur-la-route-du-blues-107344012.html) où nous avions découvert cette boutique pour la 1ère fois. Nostalgie...

Les vieilles machines à coudre des boutiques All Saints

Les vieilles machines à coudre des boutiques All Saints

Avant de quitter Notting Hill, nous cédons à la tentation des petites boutiques de souvenirs et autres brocanteurs dans Portobello Road. Nous repartirons avec une montre bien originale pour Julien et un magnet pour le frigo. Oui, j'avoue ne pas avoir pu résister aux murs de magnets super jolis d'une boutique ;-)

Magnets

Magnets

Nous quittons Notting Hill et sa douceur de vivre sur cette belle maxime de Joe Strummer, leader des Clash : "Without people, you're nothing" .

Tag géant dans les rues de Nothing Hill

Tag géant dans les rues de Nothing Hill

Nous reprenons le métro pour rejoindre Trafalgar Square. Malheureusement à notre arrivée, la pluie nous a rattrapé et la statue de l'Amiral Nelson, qui perdit la vie en 1805 en remportant la bataille de Trafalgar contre les troupes franco-espagnoles, se retrouve noyée dans un ciel de nuages.

Trafalgar Square et la statue de l'Amiral Nelson en son centre

Trafalgar Square et la statue de l'Amiral Nelson en son centre

A 15h30, malgré le crachin londonien, nous sommes sur le terrain d'entrainement des Horse Guards pour assister à la cérémonie de la fermeture des box de 16h. J'attendais ça avec impatience car les chevaux c'est mon dada ;-) mais j'ai été très déçue. C'est long et silencieux, il ne se passe pas grand chose. Bref c'est chiant! On est parti avant la fin. Peut-être que la relève de la garde montée le matin est plus intéressante....

A savoir que la relève a lieu tous les jours de l'année quelle que soit la méteo. La parade commence à 10h28 (9h28 le dimanche) pour la prise de fonction à 11h (10h le dimanche).

La relève des Horse GuardsLa relève des Horse Guards

La relève des Horse Guards

De l'autre côté, sur Whitehall, se déroule en même temps la relève des 2 gardes montés. Raté! Il faut attendre la prochaine qui aura lieu dans 1h... Tant pis, j'en profite quand même pour aller faire une petite caresse au superbe cheval en faction. Il semble bien content d'avoir un peu d'attention. Le garde lui restera impassible comme sa fonction l'exige.

Un des 2 gardes montés sur Whitehall

Un des 2 gardes montés sur Whitehall

Comme le ciel ne semble pas décidé à se lever, nous décidons d'aller nous terrer dans le Churchill War Rooms Museum (http://www.iwm.org.uk/visits/churchill-war-rooms) situé à 2 pas d'ici. L'entrée n'est pas donnée (16.5£ par personne) mais comprend un audio guide bien appréciable. Nous voilà donc partis pour 2h de visite dans les entrailles des Cabinets War Rooms, poste de commandement de Churchill pendant la Seconde Guerre Mondiale. C'est ici, dans ce labyrinthe souterrain d'une trentaine de salles, que pendant près de 5 ans, des hommes et des femmes ont vécu. Très impressionnant!

Parmi les 30 pièces à visiter, il ne faut pas rater la Transatlantic Telephone Room : c’est là que le Premier ministre s’entretenait avec la Maison Blanche par téléphone. Il y a aussi la Cabinet Room, où se réunissaient les décideurs pour parler de la sécurité nationale ; la Map Room, dont les murs sont tapissés de cartes ; et enfin, la Churchill’s Room servait de chambre à coucher à Churchill quand il ne pouvait pas rentrer à Downing Street. Madame Churchill avait elle aussi sa propre chambre.

Couloirs des Cabinets War Rooms

Couloirs des Cabinets War Rooms

Une des secrétaires de Churchill au travail

Une des secrétaires de Churchill au travail

Salle des officiers

Salle des officiers

Poste de commandement

Poste de commandement

La chambre de Winston Churchill

La chambre de Winston Churchill

La chambre de Madame Churchill

La chambre de Madame Churchill

La visite se poursuit avec un musée interactif sur la vie de Winston Churchill qui retrace la vie du Premier ministre britannique en 5 grandes périodes : son enfance, ses débuts dans la politique, les années 1930, sa vie en tant que Premier ministre et ses dernières années.

Personnellement, j'ai trouvé cette partie du musée assez mal adaptée aux visiteurs étrangers et un peu trop rébarbative mais cela n'engage que moi.

A 18h, nous sommes poussés vers la sortie par le personnel car le musée ferme ses portes. Qu'à cela ne tienne! D'autres visites nous attendent ;-)

Nous partons donc à la recherche d'Abbey Road. Cela ne va pas s'avérer une entreprise facile car les guides touristiques en parlent vaguement mais aucun ne l'indique clairement sur une carte. La course au trésor commence donc pour nous. Notre 1er indice nous amène à l'arrêt de métro Camden Town. Nous savons que la rue se trouve à l'Ouest de Regent's Park alors nous prenons un bus qui nous conduit jusqu'à Primrose Hill et demandons au chauffeur comment trouver Abbey Road. A son petit sourire, nous comprenons vite que nous sommes loin d'être les 1ers à lui poser la question. Il nous indique néanmoins très gentiment comment nous y rendre.

En chemin, nous passons devant Alexandra & Ainsworth Estate, une sorte de cité tout en béton armé. C'est très stalinien comme architecture. Cette cité construite en 1978 se compose de 520 appartements, d'une école, d'un parc et d'autres aménagements communautaires. Elle me fait un peu penser à la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille.

Alexandra & Ainsworth Estate

Alexandra & Ainsworth Estate

Nous apercevons un attroupement qui nous laisse penser que le fameux passage piéton se trouve au bout de la rue.

Plan pour situer Abbey Road

Plan pour situer Abbey Road

Lili en Week-End à Londres

Nous y voilà!

C'est exactement là, que le 8 août 1969 les Beatles avec John Lennon en tête dans un costume blanc, suivi de Ringo Starr, de Paul McCartney pieds nus et une cigarette à la main et de Georges Harrison pour fermer la marche, traversent Abbey Road sous l'oeil du photographe Lain Mac Millan. La pochette de leur 11ème album est née. 

Mais pourquoi le passage piéton d'Abbey Road? Tout simplement parce que les Studios EMI (aujourd'hui rebaptisés Studios Abbey Road), où les Beatles ont enregistré la grande majorité de leurs chansons, se trouve juste en face.

Le passage piéton d'Abbey Road

Le passage piéton d'Abbey Road

Le passage piéton est inscrit au patrimoine national britannique depuis 2010. Il est devenu un véritable site touristique à part entière où l'on se fait photographier, et ce malgré la circulation toujours importante. Il faut alors parfois attendre un moment pour avoir un créneau de prise de vue et la file des touristes attendant pour immortaliser ce moment est longue. Nous n'avons pas failli à la tradition ;-)

Les Studios Abbey Road avec son mur d'enceinte recouvert d'hommages aux Beatles

Les Studios Abbey Road avec son mur d'enceinte recouvert d'hommages aux Beatles

Le passage piéton et la rue ont été rendu célèbres par les Beatles mais d'autres groupes non moins célèbres, comme Pink Floyd, Oasis ou encore Radiohead ont enregistré quelques-unes de leurs chansons dans ces studios. Bref, c'est nous sommes face à un mythe de la musique Pop-Rock.

Il n'est pas loin de 21h quand nous quittons les lieux et il y a toujours beaucoup de touristes qui attendent pour se faire photographier sur le célèbre passage piéton. Incroyable!

Nous prenons le bus en direction de Camden Town. Nous avions repéré à l'aller de superbes devantures de magasins dans Chalk Farm Road et pas mal d'animations.

Chalk Farm Road et ses magasins aux devantures assez impressionnantes
Chalk Farm Road et ses magasins aux devantures assez impressionnantes
Chalk Farm Road et ses magasins aux devantures assez impressionnantes
Chalk Farm Road et ses magasins aux devantures assez impressionnantes

Chalk Farm Road et ses magasins aux devantures assez impressionnantes

Camden a longtemps été considéré comme le haut lieu de cultures alternatives comme les punks ou encore les gothiques. Aujourd'hui, c'est presque devenu un quartier à la mode où les jeunes et les étudiants se retrouvent le samedi soir pour faire la fête.

Il semblerait d'ailleurs que toute la jeunesse londonienne se soit donné rendez-vous à Camden Lock. De ces anciens entrepôts autrefois destinés à l'activité commerciale du canal s'échappe de la musique à plein tube. Les clients semblent déjà bien éméchés pour l'heure.

Camden Lock sur les bords du Regent's Canal

Camden Lock sur les bords du Regent's Canal

Nous poursuivons notre chemin jusqu'à Inverness Street, la rue des restaurants.

Ca tombe bien on a faim ;-) Nous jetons notre dévolu sur un restaurant Cajun, le Bayou (http://thebayoucamden.com/#home). Au menu un délicieux jambalaya savouré au son de la voix envoutante d'une chanteuse de Blues. Encore un clin d'oeil à notre roadtrip sur la route du blues aux Etats-Unis (http://lili-en-escales.over-blog.fr/article-lili-sur-la-route-du-blues-107344012.html). Décidemment....

Après ce bon repas, nous reprenons le métro pour aller voir Big Ben et le London Eye de nuit.

Malheureusement, le Westminster Bridge est fermé car un feu a pris sur la route. Nous nous contentons donc, un peu frustrés, d'une vue partielle sur le bâtiment.

Big Ben et le Palais de Westminster de nuit
Big Ben et le Palais de Westminster de nuit

Big Ben et le Palais de Westminster de nuit

Nous rebroussons donc chemin pour aller prendre le métro à la station Waterloo. Au passage, nous prenons quelques clichés du London Eye, encore plus impressionnant de nuit que de jour.

London Eye by night
London Eye by night

London Eye by night

C'est à partir de cet instant que la galère va commencer pour nous.... Quand nous arrivons à l'entrée de la bouche de métro, un vigile nous refuse l'entrée car le métro ferme. QUOI???? ou plutôt WHAT???? Les gens se mettent alors à courir vers une autre entrée. Nous leur emboitons le pas et arrivons à nous jeter dans la dernière rame. Ouf!

A Bond Street, nous descendons pour attraper la correspondance pour North Acton. Et là, encore un vigile qui nous refuse l'accès car le métro est fermé. Il est minuit. Eh oui, nous ne le savions pas mais le dimanche soir le métro ferme plus tôt. C'est ballot!

Bon, si on résume bien la situation, il est minuit, nous sommes encore bien loin de notre hôtel et il n'y a plus de métro. Tout va bien!

Nous tentons donc notre chance avec les bus mais quel bus doit-on prendre pour rejoindre notre hôtel? That is the question.... Le réseau des bus est tellement dense à Londres qu'il est difficile d'avoir un plan général des bus et notre hôtel se trouve en dehors des plans de Londres. Nous voilà bien avancés. Heureusement, les anglais sont vraiment gentils et serviables. Deux jeunes femmes vont grâce à leur appli sur smartphone nous trouver la combinaison de bus qu'il faut prendre pour rentrer à l'hôtel. Merci!!!!

Nous attendons donc patiemment le dit-bus. Après 20 minutes d'attente, il nous passe devant le nez sans s'arrêter malgré nos grands gestes. WTF?!!!! Restons calme, un autre est annoncé dans 10 minutes. Au bout de 20 minutes, nous le voyons approcher. Nous nous mettons au milieu de la route pour lui faire signe de s'arrêter mais une fois encore, il nous évite et trace sa route. C'est quoi cette soirée de merde???? Il est bientôt 1h du matin, nous sommes épuisés par notre journée de visites, nous rêvons de notre lit. Nous décidons sur un coup de tête de sauter dans le bus qui arrive juste derrière dans l'espoir de rattraper notre fameux bus un peu plus loin. Nous allons le suivre un long moment sans jamais le voir s'arrêter.

A Shepherd's Bush, nous descendons car notre bus bifurque et va s'éloigner de notre objectif. Nous avons fait la moitié du chemin.

Nous montons dans le 1er bus qui s'arrête devant nous pour nous renseigner. Le chauffeur très gentil nous dit de rester à bord. Il nous indiquera quand descendre pour prendre la prochaine correspondance. Après 10 minutes de route c'est le signal. Nous descendons au milieu de nulle-part avec l'espoir que ce fameux bus qui doit nous conduire jusqu'à notre hôtel s'arrête bien. Nous allons attendre près de 20 minutes avant de le voir arriver. Entre temps, la fatigue commence à avoir des effets euphorisants sur nous. Nous rigolons pour un rien. Les nerfs qui lâchent certainement. Il est presque 2h du matin et il est hors de question que ce bus ne s'arrête pas. Nous nous agitons comme des naufragés sur une île déserte et là, alléluia! Il s'arrête. MERCI!!!!

Nous retrouvons nos plumes il est 2h passées. Quelle soirée!!!

Demain, pas de réveil c'est décidé.

 

Lundi 25 mai 2015

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes prêts à repartir arpenter les rues de Londres.

Nous mettons le cap sur Soho.

En quelques siècles, Soho est passé d'un petit village de campagne à un quartier chaud de Londres avec ses bordels et nombreux pubs. C'est aujourd'hui un endroit à la mode où les londoniens prennent plaisir à sortir le soir.

Sur Broadwick Street, une fresque géante intitulée "The Spirit of Soho" retrace toute l'histoire de ce quartier.

The Spirit of Soho sur Broadwick Street

The Spirit of Soho sur Broadwick Street

Au pied de la fresque, trône une autre statue de Shaun le mouton décorée de petits Union Jack (le drapeau du Royaume-Uni). En fait, c'est pas moins de 120 statues grandeur nature et décorées différemment qui ornent les rues de Londres pour célébrer l'arrivée du prochain film de Shaun le Mouton au cinéma. Cette exposition se termine d'ailleurs aujourd'hui. Nous n'aurons bien évidemment pas vu les 120 mais les quelques-unes que nous avons croisés nous ont bien fait sourire.

Une autre statue de Shaun le mouton

Une autre statue de Shaun le mouton

Une autre excentricité anglaise va bien nous faire rire à l'angle d'Albemarle Street et Piccadilly : une voiture bateau. Ils sont fous ces anglais!

Une voiture-bateau sur Piccadilly

Une voiture-bateau sur Piccadilly

A midi, nous reprenons le métro pour aller récupérer nos affaires à l'hôtel. Notre train part à 14h de la gare de Saint Pancras et nous ne voulons prendre aucun risque de le rater.

Nous avalons vite fait un sandwich acheté chez Prêt à Manger un peu plus tôt dans la matinée. A 13h, nous sommes au point de rendez-vous avec les autres membres du groupe. Hors de question de partir de Saint Pancras sans immortaliser la plateforme 9 3/4 d'Harry Potter à la gare de King's Cross. En réalité il s'agit d'une vulgaire mise en scène sur un mur en fausses briques dans le hall d'accueil de la gare. Rien à voir avec l'ambiance du quai de gare à l'ancienne.

La plateforme 9 3/4 d'Harry Potter

La plateforme 9 3/4 d'Harry Potter

Et voilà, notre séjour londonien touche à sa fin. Nous sommes loin d'avoir visité tout ce que nous voulions mais déjà cela donne un bel aperçu de ce que Londres a à offrir. Il faudra revenir c'est sûr!

A 21h30, nous arrivons en gare de La Part Dieu. Heureusement nous sommes en vacances encore quelques jours pour nous remettre de ce WE plus que chargé ;-)

Infos utiles :

- Passeport ou Carte d'Identité en cours de validité (pour les enfants aussi. Pas de livret de famille)

- 1h de décalage horaire. Quand il est 14h à Paris, il est 13h à Londres

- La meilleure période pour visiter Londres s'étend du printemps à l'été

- Attention ici on roule à gauche. Permis de conduire français accepté.

- Même si l'Angleterre fait partie de l'Europe ici c'est la Livre Sterling £. 1£ = 1.4€ (en mai 2015)

- L’Angleterre utilise son propre système de mesure. Petit rappel :
1 inch (1 pouce) = 2.54 cm
1 foot (1 pied) = 30.48 cm
1 yard = 91,44 cm
1 mile = 1,609 km
1 pound = 0,453 kg
1 gallon = 4,546 litres

- Pensez à prendre un adaptateur de prises

- N'oubliez pas le pourboire dans les restaurants (entre 10% et 15% de la note) mais attention tout de même car certains restaurants l'incluent dans la note. A vérifier donc avant de laisser quelque chose. Le pourboire est aussi apprécié des chauffeurs de taxi.

 

Comment se déplacer dans Londres :

Pour se déplacer dans Londres, rien ne vaut les transports en commun (métro, bus, bateau). Le plus intéressant c'est d'acheter soit la Travelcard soit l'Oyster Card, le précieux sésame (https://tfl.gov.uk/travel-information/visiting-london/getting-around-london/best-ways-for-visitors-to-pay?intcmp=27718). Il s'agit d'une carte prépayée qui fonctionne sans contact aux bornes du métro et des bus. Libre à vous ensuite de circuler où bon vous semble.

Vous pouvez acheter ces 2 cartes de transport dans l'une des 4000 boutiques de Londres, Oyster Ticket Stops, ou dans le métro et certaines gares.

Afin d'inciter les visiteurs à emprunter les transports en commun aux heures creuses, il existe 2 tarifs: le tarif peak (valable uniquement du lundi au vendredi pour la carte 1 jour, tous les jours pour les autres cartes) et un tarif off-peak (valable tous les jours, mais uniquement à partir de 9h30 du lundi au vendredi).

Travelcard 1 jour/2 zones : 6, 80£ (peak), 5, 30£ (off-peak) /6 zones : 13, 80£ (peak) ou 7£ (off-peak)

Travelcard 3 jours/ 2 zones : 17, 40£ (peak) /6 zones : 40£ (peak) ou 20£ (off-peak)

Travelcard 7 jours/ 2 zones : 24, 20£  /6 zones : 44, 60£

La carte de 3 jours n'est pas rentable pour un week-end prolongé comprenant un jour férié ; mieux vaut acheter 3 cartes "one-day travelcard off-peak" dans ce cas là.

Si vous optez plutôt pour l'Oyster Card, vous devrez verser un dépôt de garantie de 5£ puis créditer la carte du montant que vous souhaitez. Si à la fin de votre séjour, vous n'avez pas utilisé tout votre crédit, vous pouvez vous faire rembourser. Pour les modalités, je vous invite à cliquer sur le lien suivant https://tfl.gov.uk/fares-and-payments/replacements-and-refunds?cid=refunds

A titre indicatif, pour 3-4 jours il est conseillé de charger 30£.

Evidemment, ces cartes ne sont valables que pour 1 personne. Il vous faudra donc autant de cartes que de voyageurs (sauf pour les enfants de moins de 5 ans qui ne payent pas)

Vous pouvez, si vous préférez et que votre carte de crédit le permet, payez sans contact avec celle-ci.

Pour le taxi, une course vous coûtera entre :

* 6£ et 9£ pour 1 mile (entre 5 et 10mn de course)

* 9£ et 15£ pour 2 miles (entre 10 et 20mn de course)

* 23£ et 33£ pour 6 miles (entre 30 et 40mn de course)

* 45£ et 85£ entre l'aéroport d'Heathrow et le centre ville de Londres (entre 30mn et 1h de course)

 

Quelques plans utiles à imprimer avant de partir: (on aurait dû en tout cas ;-) )

Plan détaillé du métro : http://www.tfl.gov.uk/assets/downloads/large-print-tube-map.pdf

Plan sommaire du métro et des bus avec les sites touristiques du centre-ville: http://vlstatic.com/assets/maps/travel_maps/bus_map2010.pdf

Plan détaillé des bus : http://www.tfl.gov.uk/cdn/static/cms/documents/bus-route-maps/central-london-bus-map.pdf

 

 

Publié dans Europe

Commenter cet article